Telenet entre en Wallonie par le biais d'un rachat

22/12/16 à 11:33 - Mise à jour à 11:32

Source: Datanews

Telenet a conclu un accord de rachat de Coditel Brabant. L'entreprise reprend ainsi l'acteur télécom SFR Belux et prend donc pied en Wallonie. Le montant du rachat est de 400 millions d'euros.

SFR Belux propose des services câblés à Bruxelles, en Wallonie et au Luxembourg, et a signé un accord avec Base pour fournir des services mobiles dans toute la Belgique. Telenet rachète à présent son entreprise mère Coditel Brabant pour 400 millions d'euros et acquiert ainsi directement bon nombre de clients mobiles et câblés dans la partie francophone du pays et au Grand Duché de Luxembourg.

Telenet, qui était à l'origine un acteur purement flamand, a précédemment cette année déjà racheté l'opérateur mobile Base, qui fournit des services mobiles au niveau national. Avec ce nouveau rachat, Telenet devient à présent donc un fournisseur national de services tant mobiles que câblés. Une fois la reprise entérinée, Telenet desservira deux tiers de Bruxelles, puisque sa couverture passera de sept à treize communes de la Région Bruxelles Capitale. L'opérateur acquiert aussi deux communes flamandes et sept wallonnes. SFR Belux possède 90.000 clients (câblés) en Wallonie et 15.000 au Grand Duché de Luxembourg.

"Après le rachat de BASE, entériné au début de l'année, nous avons entamé une nouvelle phase de croissance, et la présente reprise représente la prochaine étape très importante de cette stratégie" explique le CEO John Porter dans un communiqué de presse. "Notre ambition est de proposer en Belgique les meilleurs réseaux (tant fixe que mobile) et les meilleurs services (téléphonie fixe et mobile, internet à haut débit, télévision numérique). Nous nous réjouissons en outre de pouvoir introduire aussi nos services de haute qualité au Grand Duché de Luxembourg sur notre propre réseau."

L'entreprise ajoute qu'elle va investir dans les années à venir quelque 12 millions d'euros supplémentaires en vue de moderniser les services câblés rachetés. Ce rachat doit cependant encore être approuvé par les autorités des la concurrence belges.

Nos partenaires