Telenet-Base: "Pas encore de processus de vente formel"

23/05/12 à 13:36 - Mise à jour à 13:36

Source: Datanews

Les rumeurs faisant état d'une offre possible de Telenet et de quelques acteurs 'equity' privés sur l'opérateur mobile Base n'ont pas suscité de commentaires.

Telenet-Base: "Pas encore de processus de vente formel"

Les rumeurs faisant état d'une offre possible de Telenet et de quelques acteurs 'equity' privés sur l'opérateur mobile Base n'ont pas suscité de commentaires.

L'agence de presse Reuters a cité des sources liant Telenet à des entreprises 'equity' privées comme Blackstone, Cinven, Providence, Bain et KKR. Les sources de Reuters se situent en fait dans ce petit monde 'equity' privé. Conjointement, ils examineraient de lancer une offre sur la branche belge de KPN, à savoir l'opérateur mobile Base. Le mois dernier, KPN avait confirmé rechercher des 'options stratégiques' pour Base. América Movíl avait déjà lancé une offre de 8 euros par action en vue de décrocher une participation de 28 pour cent dans Base, une offre qui avait été aussitôt rejetée par KPN qui la jugeait trop faible.

Chez Telenet, c'est l'habituel 'pas de commentaires' qui prévaut. "Mais sachez bien qu'aujourd'hui, il n'y a encore et toujours aucun processus de vente formel", insiste son porte-parole, Stefan Coenjaerts.

Aujourd'hui en tout cas, plusieurs éléments sont malaisément compréhensibles par le commun des mortels. Pourquoi Telenet conclut-elle un accord avec Mobistar jusqu'en 2017 (!) à propos de l'utilisation de son réseau mobile, si le câblo-opérateur souhaite à présent aussi racheter Base? Pourquoi Telenet elle-même achète-t-elle une licence 3G, si elle envisage d'absorber une entreprise qui possède déjà une telle licence? Et surtout, qu'adviendra-t-il de la licence 3G de Telenet, si l'entreprise ne déploie pas d'ici 2014 son propre réseau 3G qui couvre au moins 30 pour cent de la population, comme l'IBPT l'exige? Dans chacun de ces scénarios, Telenet semble avoir dépensé de l'argent d'une manière plus ou moins superflue...

En savoir plus sur:

Nos partenaires