TEDxBrussels perd sa licence après un incident avec une artiste controversée

06/03/18 à 12:58 - Mise à jour à 13:01

Bruxelles ne peut plus organiser des 'TED-talks' sous l'appellation 'TEDxBrussels', après que l'artiste de performance Deborah De Robertis ait été traînée hors de la scène ce lundi soir. Voilà ce qu'a annoncé TED, l'organisation qui attribue les licences pour ce genre d'événement.

TEDxBrussels perd sa licence après un incident avec une artiste controversée

© TEDxBrussels

"Lors de TEDxBrussels, l'oratrice et artiste de performance Deborah De Robertis a été traînée par la force hors de la scène par l'un des organisateurs, qui s'opposait au contenu de sa performance. Nous avons examiné la situation et parlé avec l'organisateur. Même si nous savons qu'il y a des moments, où il est malaisé de décider comment réagir face à certaines situations, cette réaction était tout à fait inadaptée. Nous retirons donc immédiatement la licence TEDxBrussels qui avait été octroyée à cette personne", annonce-t-on chez TED par voie de communiqué.

Le curateur de TEDxBrussels est l'économiste et ex-politicien Rudy Aernoudt. Il devait présenter lui-même l'événement et parler avec les acteurs, mais il n'a pu le faire pour des raisons personnelles. Son rôle fut donc repris par Rudolf Werthen, violoniste et ex-directeur musical du Vlaamse Opera.

TED, c'est une prestigieuse série de conférences, où des orateurs disposent de 18 minutes maximum pour propager des idées innovantes sur la manière dont des applications ou des nouveautés scientifiques peuvent contribuer à un monde meilleur. TED a vu le jour sous forme d'une conférence de quatre jours en Californie, mais actuellement, des événements TEDx d'une journée sont aussi organisés dans de nombreuses villes. Pour pouvoir porter cette appellation, une licence doit être demandée. Ce faisant, l'organisation TEDx locale se voit imposer des directives très strictes et ne peut engranger de bénéfice. TEDx-Brussels était l'un des plus importants événements de ce genre sur le continent européen, mais perd donc à présent le droit de poursuivre sous cette appellation.

Nos partenaires