Taylor Swift fait payer la note à Apple

22/06/15 à 14:36 - Mise à jour à 14:34

Source: Datanews

Dans une lettre ouverte, la chanteuse américaine Taylor Swift s'en prend à Apple Music du fait que celle-ci ne rétribue les artistes que si les utilisateurs souscrivent un abonnement. Et le géant technologique réagit en changeant sa façon de faire.

Taylor Swift fait payer la note à Apple

© REUTERS

Cette lettre ouverte a fait la une sur internet ce week-end. Swift, qui avait précédemment déjà retiré toutes ses chansons de Spotify, sous prétexte que le service la payait trop peu pour les sessions de diffusion (streaming), y exprime notamment sa déception du fait qu'une entreprise comme Apple ne rétribue pas les artistes durant les trois mois au cours desquels les utilisateurs peuvent tester gratuitement le service Apple Music.

Swift ajoute qu'elle peut certes elle-même très bien se passer de cet argent, mais qu'elle souhaite prendre la défense des jeunes talents et d'autres personnes actives dans le secteur, qui ont besoin de ces revenus supplémentaires. "Nous ne vous demandons pas de fournir vos iPhone gratuitement, mais ne nous demandez pas de mettre à disposition notre musique sans compensation", conclut la chanteuse dans son courrier.

Apple a réagi rapidement aux reproches de Swift. Via Twitter, Eddy Cue, responsable software & services, a en effet fait savoir que son entreprise rétribuera désormais aussi les artistes durant la phase de test gratuite.

Il est étonnant qu'Apple change aussi vite son fusil d'épaule, surtout du fait que sa décision va lui coûter pas mal d'argent. Il est possible qu'Apple ait estimé pouvoir engranger davantage de sympathie (et donc d'utilisateurs) en posant ce geste qu'en refusant de payer les artistes. Mais il se pourrait aussi que ce sujet se soit retrouvé depuis quelque temps déjà au centre d'un débat chez Apple. C'est ainsi que Beggars Group, une association de labels musicaux plus modestes, avait précédemment déjà annoncé ne pas être satisfait de la politique d'Apple en la matière.

Nos partenaires