Tax-on-Web: en route vers 1,5 million de déclarations

03/07/08 à 11:50 - Mise à jour à 11:49

Source: Datanews

Lancé en 2003, le service Tax-on-Web de déclaration d'impôts par l'internet connaît un succès grandissant. Au point que l'on devrait largement atteindre cette année 1,5 million de déclarations électroniques. Le cap du million est d'ores et déjà franchi.

Lancé en 2003, le service Tax-on-Web de déclaration d'impôts par l'internet connaît un succès grandissant. Au point que l'on devrait largement atteindre cette année 1,5 million de déclarations électroniques. Le cap du million est d'ores et déjà franchi.

C'était en effet ce mercredi minuit la date limite de rentrée de votre déclaration d'impôts, que ce soit sur papier ou par l'internet sous forme électronique. Du moins pour les particuliers puisque les mandataires (comptables et fiduciaires notamment) auront jusqu'au 31 octobre pour remplir ce document.

Hier soir à minuit donc, Tax-on-Web a bloqué son compteur et arrêté le site internet. Sur un chiffre record de 1.020.855 déclarations électroniques: 60.129 introduites par les citoyens avec leur eID, 236.293 par les citoyens avec leur 'token', 666.955 remplies par des fonctionnaires (pour le compte de citoyens, un service totalement gratuit) et 57.478 remplies par des mandataires. Par rapport à l'an dernier à la même époque, l'augmentation est de près de 60% (sachant que l'on recensait 564.512 déclarations de mandataires à fin octobre 2007). Et comme les mandataires ont jusqu'au 31 octobre prochain, Louis Collet, directeur ICT au SPF Finances, se dit persuadé que le cap des 1,5 million de déclarations électroniques sera franchi (sur un total de 6,3 millions de contribuables).

"Il aura fallu un certain temps pour faire accepter le service (on en était encore qu'à 219.278 e-déclarations en 2006, NDLR), mais la convivialité et la stabilité du système ont fait leurs preuves." Et aucun système d'incitant n'a été proposé chez nous (comme en France ou au Canada par exemple où le citoyen a bénéficié d'une prime). "Il faut dire que le pré-remplissage a certainement joué comme argument", outre une campagne de publicité plus large et la distribution de lecteurs d'e-ID. "L'application est désormais mûre (elle a été totalement réécrite en J2EE et Java sur la nouvelle plate-forme Atlas sur des serveurs Unix, venant du Cobol sur 'mainframe', voir également Data News n° 17 et 18) et a prouvé sa stabilité puisque l'on a enregistré 50.000 déclarations en un journée entre le 1er et le 2 juillet à midi", ajoute Louis Collet.

Qui se tourne d'ores et déjà vers l'avenir puisque l'an prochain, Tax-on-Web proposera encore davantage de pré-remplissage, essentiellement au niveau des prêts hypothécaires, et que le système sera étendu aux non-résidents. "Limpôt des personnes physiques des étrangers est à 95% identique au régime belge. Nous allons donc travailler avec ces intermédiaires que sont surtout les grands cabinets d'audit et de consultance pour qu'ils nous transmettent leurs données."

Un dernier chiffre: Tax-on-Web a remboursé l'an dernier 1,3 milliard EUR aux contribuables.

Nos partenaires