T-Mobile Nederland s'empare de Tele2

15/12/17 à 12:25 - Mise à jour à 12:24

Source: Datanews

Aux Pays-Bas, le numéro trois sur le marché télécom rachète le numéro deux. Assez étonnamment, T-Mobile qualifie l'opération de bonne chose pour la concurrence sur le marché.

T-Mobile Nederland s'empare de Tele2

. © .

T-Mobile Nederland, qui appartient entièrement à Deutsche Telekom, reprend la branche néerlandaise de la firme suédoise Tele 2. L'entreprise versera dans ce but 190 millions d'euros, alors que 25 pour cent des actions de T-Mobile Netherlands Holding BV prendront la direction de la société mère de Tele2, Tele2 Sverige AB. L'accord doit cependant encore être approuvé par les autorités, ce qui devrait être le cas dans le courant de 2018.

Les Pays-Bas passeront ainsi de quatre à trois opérateurs mobiles. T-Mobile fait du reste preuve de créativité dans sa communication et affirme procéder à ce rachat "pour qu'il y ait davantage de concurrence sur le marché néerlandais des télécommunications."

Par concurrence, l'entreprise ne veut pas dire que les consommateurs auront plus de choix. Il s'agit au contraire d'un renforcement de sa propre position vis-à-vis de KPN et de VodafoneZiggo. En quelque sorte les Proximus et Telenet (+Base) des Pays-Bas. Ou comme le décrit T-Mobile de manière un peu plus imagée: "Le bloc puissant qui tient les clients sous son emprise avec des packs fixes et mobiles."

"Je remercie tous nos clients et quiconque a besoin d'une meilleure alternative. Grâce à ce rachat, nous allons créer de nouvelles possibilités", affirme Søren Abildgaard, CEO de T-Mobile Nederland, qui vient donc de supprimer du marché l'une des deux alternatives télécoms.

Son sens de l'ironie ne l'empêche pas de saluer avec enthousiasme le rachat. C'est ainsi que la fusion des deux acteurs engendrera un solide rival pour les deux acteurs (nettement dominants) en place, puisque cela se traduira par un avantage d'échelle et par plus de moyens financiers.

Fréquences

La question est de savoir si le régulateur télécom néerlandais approuvera cet accord comme tel. Tele2 ne propose des services mobiles que depuis 2013 en tant que quatrième réseau mobile, ce qui avait été à l'époque accueilli comme une amplification de la concurrence.

Peu avant, en 2012, Tele2 avait encore payé 160,8 millions d'euros pour deux fréquences 4G. T-Mobile avait à l'époque acheté 15 fréquences pour la somme de 910,6 millions d'euros. Si le rachat est approuvé, T-Mobile disposera de davantage de fréquences que KPN, qui en avait acquis 15 pour 1,380 milliard d'euros.

Nos partenaires