T-Mobile et 3 UK vont partager leur réseau 3G

19/12/07 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

Les opérateurs britanniques T-Mobile et 3 UK ont conclu un accord en vue de partager leur réseau 3G. Les analystes de Gartner prévoient qu'une tendance est ainsi amorcée.

Les opérateurs britanniques T-Mobile et 3 UK ont conclu un accord en vue de partager leur réseau 3G. Les analystes de Gartner prévoient qu'une tendance est ainsi amorcée.

Cet accord représente évidemment avant tout une énorme opération d'économie. Cela n'a pas empêché Kevin Russell, CEO de 3 UK, de faire le maximum, lors de la conférence de presse, pour souligner que c'était là une "opportunité stratégique de faire changer le marché". T-Mobile et 3 UK ont fondé une co-entreprise (50/50), qui gérera spécifiquement le réseau 3G (stations de base et 'radio network controllers') des deux opérateurs. Pour éviter toute confusion, l'accord signé ne concerne donc que le réseau UMTS/HSDPA. Les deux opérateurs conserveront donc chacun leur propre réseau de base et proposeront des services dans des domaines différents.

Comme un seul réseau 3G sera créé, un grand nombre de stations de base et d'antennes GSM seront supprimées. La nouvelle co-entreprise évoque la suppression de 5.000 stations de base, de sorte qu'il n'en restera que 13.000 pour le réseau commun. En raison de la disparition de ces sites, les deux entreprises vendront aussi pas mal de terrain. En tout, elles tablent sur une économie totale de plus de 2 milliards de livres britanniques sur les dix années à venir. Par ailleurs, elles prétendent que cela ne fera que profiter à l'utilisateur final, parce que la couverture 3G - y compris à l'intérieur - sera nettement meilleure.

En Belgique, les opérateurs affirment n'avoir aucun projet concret de partager l'infrastructure 3G. Frédérique Verbiest, de Proximus, indique que la couverture 3G est déjà de 80% et que dès lors, Proximus n'est certainement pas demandeuse d'un accord de collaboration. En outre, les trois opérateurs ont chacun prévu pas mal d'argent pour leur licence 3G et ont chacun déjà leurs propres obligations. Proximus et Mobistar déclarent en choeur qu'il existe déjà en Belgique un principe de partage de sites entre les trois opérateurs. Lorsque l'un d'eux utilise un nouveau site, les autres en sont informés, afin de pouvoir y installer une station de base.

Nos partenaires