Systemat se dote d'un coffre-fort cloud

18/09/13 à 21:32 - Mise à jour à 21:32

Source: Datanews

Pour renforcer sa position d'intégrateur cloud local, la belge Systemat prend une participation dans la luxembourgeoise SeeZam.

Systemat se dote d'un coffre-fort cloud

Pour renforcer sa position d'intégrateur cloud local, la belge Systemat prend une participation dans la luxembourgeoise SeeZam.

Se positionnant désormais comme un intégrateur cloud local, Systemat a décidé d'enrichir son offre afin de se différentier davantage encore de la concurrence en prenant une participation dans SeeZam, une société fondée en 2009 à Luxembourg et offrant une solution de sécurisation et de confidentialité des documents dans le cloud par le biais d'un cryptage fort. "L'analogie avec le coffre-fort d'une banque est parlant puisque le banquier vérifie d'abord l'identité et l'autorisation du client avant de l'emmener dans la salle des coffres puis d'insérer sa clé et de laisser ensuite au client le soin de gérer le contenu du coffre en toute autonomie", explique Pierre Van Wambeke, fondateur et CEO de SeeZam. Et Pierre Focant, CEO de Systemat d'enchaîner que "il ne s'agit nullement d'une solution de gestion documentaire, mais d'une solution de sécurisation de données sensibles."

Le choix du Luxembourg pour y héberger la solution s'explique d'une part par le fait que la législation locale autorise des niveaux de cryptage plus élevés et que le prestataire ni un organisme tiers ou une autorité publique ne doit disposer de la master key ou d'une copie de la clé du client. Précisons que l'accès aux données se fait par log-in, mot de passe et authentification forte (avec ici 2 solutions, celle de LuxTrust ou le produit canadien NTrust, même si l'on pourrait envisager demain l'eID belge par exemple).

La solution SeeZam sera proposée dans le cloud luxembourgeois de Systemat qui dispose de 2 datacenters de tier 4 en actif/actif et du statut de PSF.

Parmi les applications envisagées, le stockage des données de conseils d'administration d'une entreprise, des données des fiches de salaires des collaborateurs d'une société ou encore les extraits de compte d'un client d'une banque sont cités. Pierre Focant cite encore parmi les clients le secrétariat social luxembourgeois BDO et diverses banques, outre "d'ici fin d'année un espace client de plusieurs centaines de milliers de coffres-forts pour une compagnie d'assurances", confie encore pour sa part Van Wambeke. Tandis que de l'intérêt existe non seulement dans le Belux, mais aussi en Suisse et au Portugal.

En savoir plus sur:

Nos partenaires