Systemat - Econocom: bilans et perspectives mitigées

13/03/06 à 00:00 - Mise à jour à 12/03/06 à 23:59

Source: Datanews

Alors que Systemat aura connu une année 2005 faite de restructurations et ne s'attend pas à un redressement cette année, l'autre grand prestataire "belge" de services ICT Econocom a certes vu son chiffre d'affaires régresser sensiblement, mais améliore son résultat net. Et prévoit un mieux en 2006.

Pour l'intégrateur ICT belge Systemat, l'année 2005 est à oublier au plus vite. En effet, le chiffre d'affaires est en chute libre, de 281,7 millions à 179,6 millions EUR. En cause essentiellement le démantèlement des activités à l'étranger (Portugal et France). Tandis que les effectifs ont été ramenés de 500 à 430 personnes. Du coup, la marge brute s'en ressent, tandis que le résultat avant impôt affiche désormais une perte nette de 4,8 millions EUR, contre un solde très légèrement positif l'an dernier.Désormais, Systemat fonctionne selon deux entités: Systemat Business Services (SBS) axée sur les grands comptes et Systemat Global Solutions (SGS) pour le marché des PME."Le management de Systemat ne recherche pas la croissance en 2006", indique la direction, qui précise que le chiffre d'affaires devrait à nouveau se réduire pour atteindre 125 millions EUR. "Mais surtout sur l'amélioration de la rentabilité", avec un résultat net d'impôts qui devrait s'établir à 3 millions EUR.De son côté, le "franco-belge" Econocom affiche également un chiffre d'affaires en recul, de 602,4 à 550,9 millions EUR (aux nouvelles normes comptables IFRS), compte tenu de la cessation d'activités aux Etats-Unis et en Suisse ainsi que de la pression sur les prix (c'est ainsi que le contrat avec Electrabel de 9 millions EUR par an, soit 110 à 120 personnes, a dû être raboté de 10%, mais a en revanche été prolongé d'un an). Les services gérés sont en progression, au contraire des "produits & solutions' et des services financiers. Le résultat opérationnel s'établit à 19 millions EUR en hausse de 6,5%, et la marge opérationnelle représente 3,4%, l'ambition du groupe étant d'atteindre 5% à l'horizon 2007. Parmi les contrats gagnés chez nous depuis le début de l'année, Econocom cite le SPF Finances (gestion des imprimantes, 9 millions EUR sur 5 ans) et Dexia (gestion des licences Microsoft pour l'Europe, +/- 11 millions EUR sur 3 ans).Le groupe emploie désormais 1.770 personnes, en hausse de 5%. Rappelons que la Belgique représente 30% du chiffre d'affaires d'Econocom, contre 48% pour la France, 12% pour les Pays-Bas et 10% dans le reste de l'Europe. L'an dernier, le groupe a racheté chez nous A2Z, spécialisé en services IT et télécoms à prix forfaitaire pour les PME (30 personnes)."L'année 2006 sera notamment consacrée à conquérir des parts de marché dans le domaine de la mobilité et sur l'amélioration de la rentabilité opérationnelle", précise-t-on chez Econocom. Ainsi, l'offre Mobileasy comprend des produits et services d'infogérance en mobilité (conseil, fourniture d'équipements et lignes, support aux utilisateurs, maintenance, financement, gestion administrative et opérationnelle, et optimisation tarifaire).

Nos partenaires