Symbol regroupe le sans fil et la RFID

22/11/06 à 00:00 - Mise à jour à 21/11/06 à 23:59

Source: Datanews

Symbol, développeur d'applications sans fil, est le premier à réussir à combler l'écart séparant la 'radio-frequency identification' (RFID) et la communication sans fil standard du genre WiFi. La filiale de Motorola déclare que son commutateur RFS7000 RF vise "à supporter et à consolider WiFi et les technologies RF d'avant-garde, telles RFID, 802.11n, mesh, Voice over Wireless LAN (VoWLAN) et WiMax".

Symbol s'adresse aux entreprises qui veulent faire converger les infrastructures voix, vidéo et données. Elle affirme que l'appareil "permet la gestion centralisée de WiFi et des lecteurs RFID et offre un accès aisé aux applications logistiques et 'back-end'".L'architecture 802.11g/n modulaire du commutateur tourne sur Linux pour créer séparément une infrastructure, des services, des applications et des couches de management. Selon Symbol, elle peut supporter jusqu'à 256 ports d'accès 802.11a/b/g, les regrouper et desservir plus de deux mille ports d'accès.Le commutateur accepte aussi des modules en option, par exemple en vue de supporter la 'fixed-mobile convergence' (FMC) pour l'équipement WiFi ou mobile 'dualmode'. L'itinérance Layer 3 fait aussi partie des possibilités. Les entreprises pourront ainsi éviter de devoir investir pour des projets à grande échelle dans des applications et serveurs externes supplémentaires de tiers.Les entreprises ne se montrent guère enthousiastes à l'égard de WiFi/VoWLAN, selon Barrie Desmond, directeur du fournisseur VPN britannique Sirocom. Symbol doit encore terminer les tests en 802.11n, et l'introduction de WiMax s'effectue lentement dans plusieurs pays européens. Le marché du produit de Symbol pourrait dès lors être très réduit. L'équipement basé sur le standard 802.11n devrait être disponible au début de l'an prochain.

Nos partenaires