Symantec lance 'Hamlet'

21/06/07 à 00:00 - Mise à jour à 20/06/07 à 23:59

Source: Datanews

La semaine dernière, Symantec a présenté son progiciel de sécurité intégré tant attendu Endpoint Protection 11.0. L'application, qui avait reçu précédemment le nom de code 'Project Hamlet', combine un antivirus à quelques solutions d'avant-garde pour la réduction des risques de sécurité.

Avec Endpoint Protection 11.0, Symantec prétend proposer le premier progiciel de sécurité professionnel qui protège ordinateurs portables, ordinateurs de bureau et serveurs de manière intégrale et nette. Il comprend un antivirus, mais aussi un anti-spyware, un pare-feu et une solution de contrôle des accès non autorisés au réseau et au serveur. Il analyse pro-activement toute l'activité du réseau et le comportement des applications et est ainsi capable de limiter le risque d'attaques de type 'zero-day'. En outre, le progiciel permet à ses utilisateurs d'exercer un contrôle sur l'utilisation de périphériques, tels que des clés de mémoire et des disques durs. Toute cette fonctionnalité est disponible dans une seule et même interface.Symantec préparait depuis un certain temps déjà ce que l'entreprise appelle "l'un de ses principaux lancements de produit". La fonctionnalité existante a été intégrée à celle des fournisseurs de logiciels rachetés: Sygate, Whole Security et Veritas. Les collaborateurs de Symantec utilisent le progiciel depuis quelques mois déjà. Ces derniers temps, une version bêta a circulé parmi quelque 600 clients professionnels. En mai de l'an dernier, le CEO, John Thompson, annonçait encore qu''Hamlet' serait lancé au premier trimestre de 2007. Suite aussi aux réactions des utilisateurs de la version bêta, l'entreprise décida de postposer le lancement jusqu'à aujourd'hui. Une [version bêta publique] est désormais disponible.Tom Kendra, group president security and data management chez Symantec, a expliqué lors de la présentation du produit pendant la conférence des utilisateurs Vision 2007 à Las Vegas que toutes les nouvelles possibilités offertes par la technologie de l'information représentent autant de nouveaux défis. "A côté des performances et de la disponibilité, on trouve des éléments comme la mise en conformité et la sécurité." Selon Kendra, beaucoup de security managers pensent que leurs données, réseaux et serveurs sont bien protégés, alors qu'ils surestiment en fait souvent la situation. Nombre de problèmes de sécurité sont dus à des erreurs humaines dont ils ne tiennent pas compte. Kendra plaide des lors aussi pour 'Security 2.0', à savoir une approche intégrale de la sécurité IT.Précédemment, le concurrent de Symantec, McAfee, avait également présenté une version bêta publique d'un progiciel de sécurité intégré comparable, baptisé ePolicy Orchestrator 4.0.

Nos partenaires