Symantec achète, certes, mais fait aussi de bonnes affaires

11/05/06 à 00:00 - Mise à jour à 10/05/06 à 23:59

Source: Datanews

La satisfaction règne chez les analystes et les actionnaires du spécialiste antivirus Symantec après la publication des chiffres trimestriels et annuels. Si le rachat de Veritas a réduit fortement son bénéfice, il lui a pourtant permis d'atteindre un chiffre d'affaires record. Symantec garde donc le cap au beau milieu de toute cette concurrence féroce.

Le chiffre d'affaires réalisé par Symantec durant l'année fiscale 2006 (qui se clôturait en mars) a été de 4,14 milliards de dollars contre 2,6 milliards l'an dernier. Ce chiffre d'affaires record est la conséquence de la giga-reprise de Veritas Software Corporation (dont coût 13,5 milliards de dollars). Par contre, le bénéfice apparaît quelque peu maigrichon pour la même raison: le rachat en question et les dépenses de marketing allant de pair. Sur l'ensemble de 2006, le bénéfice a été de 157 millions de dollars contre pas moins de 536 millions de dollars l'an dernier.Il n'en reste pas moins que les analystes et les actionnaires sont satisfaits des bons résultats. Si l'on considère tous les segments d'activités, seul le chiffre d'affaires de la branche 'data protection' a régressé de 8 pour cent au quatrième trimestre. Toutes les autres activités - services, 'storage management' et 'consumer business' - ont crû ou sont restées stables. Après l'annonce des résultats, l'action de Symantec a grimpé de 3 pour cent. Au cours de l'année, les actionnaires se posaient cependant des questions sur le rachat de Veritas, sur la concurrence d'un géant des logiciels comme Microsoft, ainsi que sur le départ de plusieurs personnalités, ce qui n'avait fait aucun bien à l'action de l'entreprise.Symantec demeure pourtant vague quant à son avenir. Pour 2007, elle prévoit certes un chiffre d'affaires de 5,2 à 5,5 milliards de dollars, mais se refuse à tout autre commentaire.

Nos partenaires