SWIFT nie toute responsabilité dans le piratage bancaire au Bangladesh

10/05/16 à 11:52 - Mise à jour à 11:52

Source: Datanews

Le vol de 81 millions de dollars n'en est pas encore à son dernier chapitre. La Bangladesh Bank pointe du doigt SWIFT comme étant à la base des problèmes de sécurité, mais l'entreprise réfute ces accusations.

SWIFT nie toute responsabilité dans le piratage bancaire au Bangladesh

© istock

L'agence Reuters écrivait hier que la banque cible SWIFT, du fait que ses techniciens auraient introduit des failles dans le réseau de la banque lors de la connexion avec un système RTGS (real-time gross settlement) du système de messagerie de SWIFT. Ces brèches auraient permis aux pirates de dérober l'argent.

Mais SWIFT, dont le siège central se trouve dans notre pays, dément ces accusations. "SWIFT n'est pas responsable des problèmes imputés par les autorités et n'est pas impliquée dans les décisions connexes", peut-on lire dans un communiqué posté sur le site web du spécialiste des transactions. Selon l'entreprise, c'est la banque elle-même qui est responsable de la sécurité sur les systèmes qui interagissent avec le réseau de SWIFT.

Une rencontre a lieu aujourd'hui même entre la Bangladesh Bank, SWIFT et la Federal Reserve Bank de New York, d'où provenait l'argent volé. Selon la Bangladesh Bank, les deux dernières nommées portent à coup sûr une partie de la responsabilité.

En savoir plus sur:

Nos partenaires