Sun et IBM pas sur la même longueur d'ondes

06/04/09 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

Des discussions à propos du prix de rachat ont provoqué (provisoirement?) l'échec d'un accord entre IBM et Sun Microsystems. IBM avait offert 7 milliards de dollars pour Sun.

Des discussions à propos du prix de rachat ont provoqué (provisoirement?) l'échec d'un accord entre IBM et Sun Microsystems. IBM avait offert 7 milliards de dollars pour Sun.

Plusieurs journaux américains publient des informations comparables à propos du contenu des négociations de reprise entre IBM et Sun. Durant la procédure dite de 'due diligence', IBM, qui avait proposé 7 milliards de dollars pour racheter Sun, serait arrivée à la conclusion qu'elle paierait finalement un montant trop élevé. Elle a donc revu son offre à la baisse, ce qui a provoqué une levée de boucliers de la part du conseil d'administration de Sun. Résultat: IBM a retiré son offre.

D'autres sources affirment par contre que le prix n'a pas été le principal obstacle. C'est ainsi qu'au sein de Sun, les avis seraient partagés quant à un rachat par IBM. Scott McNealy, cofondateur et président de Sun, y serait opposé, alors que Jonathan Schwartz, le CEO, serait pour.

On ne sait pas clairement si le rachat est définitivement mort et enterré. Certains observateurs estiment que cela fait partie de la procédure de négociations. "Il y a beaucoup de stress de part et d'autre", déclare une source impliquée au New York Times. En tout cas, l'exclusivité des entretiens est à présent levée, ce qui remet en selle d'ex-candidats repreneurs comme HP et Cisco.

C'est Sun, qui s'était elle-même mise officieusement en vente depuis quelque temps déjà, qui, selon les analystes, ressentira le plus d'effets de la situation incertaine. Et c'est là quelque chose que les clients n'apprécient absolument pas en cette période économique difficile.

Nos partenaires