Stockholm entend puiser 10 pour cent de son énergie des centres de données

26/01/17 à 16:55 - Mise à jour à 16:55

Conjointement avec quelques organisations publiques et privées, la ville de Stockholm lance Stockholm Data Parks, un projet ayant comme but de rendre les centres de données plus durables et de récupérer la chaleur résiduelle au profit du réseau d'électricité de la ville.

Stockholm entend puiser 10 pour cent de son énergie des centres de données

© iStock

Les centres de données - des bâtiments remplis d'ordinateurs qui maintiennent en fonction tous les services possibles sur internet - exploitent de grandes quantités d'énergie pour refroidir les serveurs échauffés. Stockholm s'associe par conséquent avec des partenaires tels Fortum Värme, Ellevio, Stokab et Invest Stockholm, afin de les rendre plus durables et efficients.

Dans un premier temps, les diverses parties devront veiller à ce que les grands centres de données deviennent nettement plus durables. Et à plus long terme, l'objectif est de récupérer autant que possible la chaleur produite par les centres de données pour qu'elle soit utilisée par les ménages dans la capitale suédoise. De cette manière, les chefs de projet estiment pouvoir réinsuffler 10 pour cent d'énergie dans le réseau électrique.

"La plupart des centres de données ont été construits sans tenir compte de l'environnement", a expliqué Karin Wanngård, bourgmestre de Stockholm, lors du lancement du projet. "Nous voulons changer la donne. Grâce à la possibilité de récupérer la chaleur des centres de données et avec l'objectif de rendre la ville de Stockholm indépendante des carburants fossiles d'ici 2040, je suis convaincue que notre capitale deviendra un concentrateur de centres de données durables."

(IPS)

En savoir plus sur:

Nos partenaires