Stearn simplifie la diffusion d'offres d'emploi

24/01/13 à 10:45 - Mise à jour à 10:45

Source: Datanews

Stearn a lancé sur le marché une plate-forme web qui automatise et facilite l'insertion et la clôture d'offres d'emploi. "En moyenne, il faut à présent 7 minutes pour placer une offre d'emploi, alors qu'avant, cela prenait au moins trois quarts d'heure."

Stearn simplifie la diffusion d'offres d'emploi

Stearn a lancé sur le marché une plate-forme web qui automatise et facilite l'insertion et la clôture d'offres d'emploi. "En moyenne, il faut à présent 7 minutes pour placer une offre d'emploi, alors qu'avant, cela prenait au moins trois quarts d'heure." Stearn est une startup bruxelloise créée par trois amis ayant une longue expérience dans le secteur IT. La plate-forme qu'ils ont conçue, s'assure que les offres d'emploi de n'importe quel recruteur puissent être diffusées et placées sur les sites d'emplois (jobboards), les médias sociaux et d'autres sites web de manière aisée et rapide (d'un simple clic de souris).

"En ce qui concerne les sites d'emplois, notre application fonctionne déjà avec StepStone, Monster, JobServe et bientôt aussi avec VDAB, Actiris, le Forem, Experteer et IT Job Board", explique Arnaud Llamas Bravo, managing partner. "Les négociations avec Vacature et Jobat se trouvent à un stade très avancé."

Ultérieurement, l'objectif est d'ajouter également les médias imprimés tels que les journaux en tant que canal de diffusion. "Nous nous concertons actuellement avec IPM et MetroTime, deux agences qui placent continuellement des offres d'emploi dans les journaux. Ce genre d'acteur perd actuellement des clients, parce que c'est tellement difficile de déterminer le format correct des annonces dans les journaux."

"Avec Stearn, nous créons à présent une interface qui permet de visionner à l'avance le look d'une annonce dans la presse, ce qui fait disparaître les soucis quant au format. Il s'agit là d'une fonction qu'aucun autre acteur n'offre encore."

Comme la plate-forme simplifie tellement la diffusion, l'insertion et la clôture des offres d'emploi, l'équipe de Stearn estime que les recruteurs recourront à davantage de sites d'emploi (jobboards) que précédemment. "Il ne faut même plus conclure préalablement un contrat avec un jobboard. StepStone, par exemple, vous pouvez déjà la cocher. L'organisation prendra contact avec vous par après."

Pour les utilisateurs, il est, en d'autres mots, plus simple que jamais de poster des offres d'emploi, alors que les sites d'emplois peuvent en théorie empocher plus d'argent. "Nous créons une situation 'win/win' pour les deux parties", déclare en souriant Llamas Bravo. "En moyenne, il faut à présent 7 minutes pour placer une offre d'emploi, alors que cela prenait bien vite 45 minutes avant."

La startup va gagner de l'argent de 3 manières. "Nous faisons de la publicité pour les jobboards et les agences de recrutement sur la plate-forme. Le but est d'élaborer de petits rapports avec l'information émanant des données que nous collectons, et de les revendre (de sorte qu'une entreprise connaisse par exemple les meilleurs canaux qu'elle peut utiliser pour recruter), et des abonnements premium à la LinkedIn seront proposés, avec des fonctionnalités complémentaires. Le service de base restera, lui, gratuit.

Passeport: - Appellation: Stearn

- Siège social: Evere, Bruxelles

- Année de fondation: 2012

- Effectifs: 3 partenaires

- Capital: capital de départ de 70.000 euros, financement de 290.000 euros par des banques. A la recherche de 200.000 euros supplémentaires

- www.stearn.eu

En savoir plus sur:

Nos partenaires