Spotify va prendre à bras le corps les versions piratées de son appli

06/03/18 à 15:33 - Mise à jour à 15:33

Les utilisateurs qui volent des fonctions premium au moyen d'une appli Spotify piratée, risquent désormais de le payer cher car le service de diffusion va les pourchasser plus durement pour abus.

Spotify va prendre à bras le corps les versions piratées de son appli

© REUTERS/Dado Ruvic

Spotify va dorénavant combattre plus rigoureusement ses applis piratées qui fournissent des fonctions premium aux utilisateurs non-payants. L'entreprise envoie en effet dès à présent aux hackers un courriel parfaitement clair, lorsqu'une activité suspecte est détectée.

Mail de menace

"Cher utilisateur, nous avons observé des activités bizarres au niveau de l'appli que vous utilisez. Nous avons donc interrompu ces processus. [...] Pour pouvoir de nouveau utiliser votre compte Spotify, veuillez supprimer chaque appli inadéquate ou non officielle, puis installer l'appli officielle via le Google Play Store", signale le mail.

Mais ensuite, le ton monte avec un avertissement adressé au pirate concerné. "Si nous constatons l'utilisation répétée d'applis non officielles, nous considérerons cela comme une infraction de nos conditions d'utilisation. Nous aurons alors le droit de geler, voire de supprimer votre compte", conclut le courriel.

Formule gratuite

Contrairement à son concurrent Apple Music, Spotify permet à ses utilisateurs de recourir gratuitement à ses services, à condition qu'ils respectent des conditions très claires. C'est ainsi qu'il n'est possible de sauter qu'un nombre de chansons limité durant l'écoute, et que de temps à autre, de la publicité doit être écoutée. Les utilisateurs non-payants ne peuvent pas non plus stocker de chansons hors ligne.

Au niveau mondial, Spotify possède 159 millions d'utilisateurs, dont 71 millions payants. Il est logique que l'entreprise veuille prendre des mesures, si des pirates non-payants exploitent quand même des fonctions premium car Spotify subit alors un manque à gagner en matière publicitaire.

Ambitions boursières

Reste à savoir pourquoi Spotify n'a pas agi précédemment contre ce genre d'activités suspectes. Il est étonnant aussi que l'entreprise annonce les mesures qu'elle prend à présent, juste après qu'elle soit entrée à la bourse de New York. Il est vrai que s'en prendre plus sévèrement aux pirates peut être un bon message pour les actionnaires de Spotify.

L'entreprise est en effet en pertes pour l'instant et récemment encore, on apprenait qu'Apple Music allait aux Etats-Unis dépasser le service de diffusion en termes d'utilisateurs mensuels actifs. En outre, Spotify devra bientôt verser un montant significativement plus élevé aux éditeurs musicaux et aux artistes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires