SPF Justice: le tout-Microsoft sur le PC

20/10/09 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

Alors qu'il avait décidé en 2006 de se tourner vers les logiciels open source, le SPF Justice se lance désormais dans un vaste chantier de standardisation sur les produits Microsoft sur le desktop.

Alors qu'il avait décidé en 2006 de se tourner vers les logiciels open source, le SPF Justice se lance désormais dans un vaste chantier de standardisation sur les produits Microsoft sur le desktop.

Fini donc le système d'exploitation SuSe Linux, la suite bureautique OpenOffice ou encore Oracle mail sur les PC des fonctionnaires.

En cause, semble-t-il, des plaintes de plus en plus nombreuses d'utilisateurs. Plaintes concernant les soucis de gestion des PC, la difficulté de distribuer certaines applications maison centrales vers les PC décentralisés, les problèmes liés à l'impression de certains fichiers ou encore à la lecture de certains annexes d'e-mail, sans parler de la compatibilité du format Open Office des documents. Tel est du moins l'analyse de la situation faite par Microsoft.

Du coup, le SPF a décidé de faire table rase au profit de Microsoft. En pratique, la standardisation au niveau desktop, soit 17.500 machines (PC de bureau et portables), couvrira à la fois Active Directory, Exchange (sans doute 2010), Windows 7 et Office. Au cours des 12 à 14 prochains mois, les trois premières phases seront déployées, le choix d'Office Professional Plus ayant fait l'objet d'une décision ultérieure prise cet été.

L'implémentation sera prise en charge directement par Microsoft Consulting Services, avec obligation de résultat. Le montant du contrat n'a pas été dévoilé.

Nos partenaires