Sony Zaventem: Les employés approuvent le projet d'accord social négocié par direction et syndicats

27/05/14 à 09:35 - Mise à jour à 09:35

Source: Datanews

Les employés de Sony Europe à Zaventem ont approuvé lundi, à une écrasante majorité de 97%, le projet d'accord social négocié par la direction et les syndicats au sujet de la restructuration annoncée début mars par laquelle 101 emplois sur 294 étaient voués à disparaître. Lors des négociations, les syndicats ont pu faire baisser ce nombre à 92 maximum.

Sony Zaventem: Les employés approuvent le projet d'accord social négocié par direction et syndicats

Les employés de Sony Europe à Zaventem ont approuvé lundi, à une écrasante majorité de 97%, le projet d'accord social négocié par la direction et les syndicats au sujet de la restructuration annoncée début mars par laquelle 101 emplois sur 294 étaient voués à disparaître. Lors des négociations, les syndicats ont pu faire baisser ce nombre à 92 maximum.

Début février, l'entreprise japonaise avait annoncé procéder à la suppression de 5.000 postes de par le monde, les activités PC du groupe, connues principalement via la marque Vaio, ayant été vendues à un fonds d'investissement japonais. L'objectif de Sony est d'économiser 20% d'ici 2015. Cette décision a eu un impact direct sur le site de Zaventem, la moitié environ travaillant pour les activités Vaio.

Les travailleurs licenciés recevront une indemnité de licenciement accompagnée de mois de préavis ainsi qu'une prime de départ. Ce plan social, qui prévoit également des formations continues et de l'outplacement, restera en vigueur jusque mars 2017 et vaudra pour tout licenciement acté pour des raisons économiques.

Quelque 350 personnes travaillent pour Sony Zaventem. Début mars, la direction avait également annoncé que sept emplois sur 48 chez Sony Belgium passeraient à la trappe. Étant donné qu'il s'agit d'une entité commerciale distincte, les suppressions d'emplois ne sont pas couvertes par la procédure pour les licenciements collectifs. "Il n'y avait aucune volonté de la direction de parler d'un plan social pour ce groupe", a ajouté la secrétaire syndicale Annick Druyts (LBC-NVK). (Belga)

En savoir plus sur:

Nos partenaires