Sony supprime des emplois et vend sa division PC

06/02/14 à 13:10 - Mise à jour à 13:10

Source: Datanews

Sony doit se reprendre. L'entreprise entend être de nouveau rentable en mars 2015 et vend par conséquent sa division PC. Cela va de pair avec la perte de milliers d'emplois.

Sony supprime des emplois et vend sa division PC

Sony doit se reprendre. L'entreprise entend être de nouveau rentable en mars 2015 et vend par conséquent sa division PC. Cela va de pair avec la perte de milliers d'emplois.

C'est le groupe d'investissement JIP, Japan Industrial Partners, qui rachète la division PC de Sony, mieux connue sous la marque Vaio. Les détails de cet accord seront présentés d'ici fin mars. Hier déjà, nous annoncions les rumeurs de vente. Fin de la semaine dernière, les spéculations allaient bon train sur un rachat par Lenovo, mais elles furent rapidement démenties.

Dans un communiqué, Sony déclare qu'elle va se concentrer sur les smartphones et les tablettes. La division en charge des téléviseurs reste inchangée et se focalisera sur les appareils 4K haut de gamme. L'entreprise insiste cependant sur le fait qu'elle ne sera de nouveau rentable qu'à partir de fin 2015.

Suite à cette vente à JIP, quelque 250-300 personnes changeront d'entreprise. Quant à ceux qui ne sont pas repris, ils partiront en prépension ou feront l'objet d'un accompagnement dans le but de retrouver un emploi en dehors de l'entreprise.

Retrouver un emploi chez Sony même sera en effet compliqué, puisqu'en même temps que la vente, l'entreprise a annoncé la suppression de 5.000 postes de travail, à savoir 1.500 au Japon et 3.500 au niveau mondial. L'entreprise entend optimaliser l'emploi et rationaliser les fonctions de support en combinaison avec une externalisation proactive et une focalisation sur l'efficience et ce, afin de réaliser une économie de 20 pour cent. En d'autres mots, les emplois qu'elle pourra supprimer, le seront à coup sûr.

L'ensemble de la restructuration et de l'accroissement de l'efficience devrait permettre à Sony de réduire ses coûts de trente pour cent.

En savoir plus sur:

Nos partenaires