Sony Ericsson entièrement de Sony

27/10/11 à 12:02 - Mise à jour à 12:02

Source: Datanews

Les Japonais ont mis 1,05 milliard d'euros sur la table pour racheter la part d' Ericsson.

Sony Ericsson entièrement de Sony

Sony Ericsson est désormais entièrement la propriété du géant japonais de l'électronique Sony. Les Japonais ont mis 1,05 milliard d'euros sur la table pour racheter la part de leur partenaire suédois Ericsson. A les entendre, ils le font "pour pouvoir mieux concurrencer leurs rivaux, tels Apple". L'accord de collaboration 50/50 conclu entre Sony et Ericsson date de 2001. Les deux acteurs avaient regroupé à l'époque leurs activités de téléphonie dans la co-entreprise ('joint venture'). Au début, Sony Ericcson s'était distinguée et avait lancé sur le marché des appareils étonnants et de qualité supérieure, caractérisés par leur appareil photo de valeur et des possibilités musicales étendues. Ces dernières années, la co-entreprise a cependant nettement régressé suite évidemment à l'arrivée de l'iPhone. Actuellement, Sony Ericsson est le sixième fournisseur de téléphones mobiles au monde.

"Après ce rachat, nous pourrons réagir plus rapidement aux besoins du marché et nous pourrons proposer à nos clients non seulement des ordinateurs portables, des tablettes et des téléviseurs, mais aussi des smartphones", explique Howard Stringer, CEO de Sony, dans un communiqué de presse. "L'objectif est de faire communiquer tous ces appareils de manière encore plus fluide."

Grâce à cet accord, Sony peut mettre la main sur un nombre substantiel de brevets importants. Il s'agit là d'armes de première force dans la lutte qui l'oppose à ses concurrents, tels Apple et Samsung. Pour sa part, Ericsson ne produira plus de téléphones mobiles. Les deux entreprises continueront cependant à collaborer sur le plan de la technologie sans fil.

En 2010, Sony Ericsson avait enregistré un chiffre d'affaires de 6,3 milliards d'euros et un bénéfice net de 90 millions d'euros. Au troisième trimestre, l'entreprise avait atteint son seuil de rentabilité. L'on ne sait pas encore si l'appellation Sony Ericsson subsistera.

En savoir plus sur:

Nos partenaires