Soins intensifs

14/06/11 à 11:32 - Mise à jour à 11:32

Source: Datanews

Notre maman est aux soins intensifs. Son corps est recouvert de fils, de petits tubes laissant s'écouler du liquide goutte à goutte, de pansements, alors qu'un écran LCD affiche des lignes rouges ascendantes et descendantes. Pouls: 90, tension artérielle: 159.

Soins intensifs

Notre maman est aux soins intensifs. Son corps est recouvert de fils, de petits tubes laissant s'écouler du liquide goutte à goutte, de pansements, alors qu'un écran LCD affiche des lignes rouges ascendantes et descendantes. Pouls: 90, tension artérielle: 159.

Ce même dimanche après-midi, de nombreux joggeurs ont été admis à la clinique, les uns en surchauffe, les autres exténués. Il y a même eu un décès, comme quoi la Faucheuse est bien présente aussi sur les 20 km de Bruxelles. Saint-Luc, Woluwe-Saint-Lambert, les saints ne sont jamais loin dans les hôpitaux. Aucune idée pourquoi les cliniques universitaires se les approprient ainsi. Saint-Luc, Lukas, le saint patron tout à la fois des médecins, des imprimeurs, des écrivains, des buveurs de bière, même des célibataires. Les hôpitaux, c'est un monde de râles, de valves cardiaques et de portes hermétiques.

La réception m'indique aussitôt l'itinéraire à suivre, rapidement, simplement, précisément et en deux langues. Comme les souris informatiques, les bases de données et la localisation des patients ont pu endiguer l'attente. Directement et 'to the right point', il n'en faut pas plus dans les situations de stress.

Une navigation rapide via l'ascenseur et les couloirs. Un dossier vieux de 8 ans est déniché, mais plus de trace par contre de celui datant de 3 ans. Les dossiers des patients n'ont-ils pas encore été scannés? Combien sont-ils égarés ou empoussiérés? "Vous n'avez pas la moindre idée du nombre de choses qui se perdent dans les cliniques: des produits, des dossiers, de l'argent, beaucoup d'argent", explique quelqu'un qui semble au courant. L'e-health, la numérisation des soins de santé internes et surtout externes, est devenu un 'soin' particulièrement important. Pour notre société aussi, où une hospitalisation d'une seule journée revient à 1.500 EUR minimum. C'est aussi devenu une activité rentable dans laquelle des acteurs IT en vue tels Microsoft, IBM, Google, Cisco, HP se lancent avidement. A juste titre du reste, mais qu'ils nous préservent des pannes et autres bugs dans ce secteur. Et le citoyen candide de se demander si cela ne peut être évité dans la vie économique quotidienne, comment pourrait-on y arriver dans les cliniques...

La technologie est radicalement présente dans notre vie, mais plus que l'innovation, ce sont les 15 à 20 mots, ces quelques phrases prononcées par les infirmières, les médecins et les assistants qui sont prépondérants. Ils méritent au moins autant de formation, d'attention et de respect que l'évolution technologique. C'est cela aussi les soins intensifs.

Nos partenaires