'Soeur Internet' forcée de quitter le couvent

23/02/11 à 12:05 - Mise à jour à 12:05

Source: Datanews

Une nonne espagnole passionnée d'internet et de Facebook a été forcée de démissionner par l'ordre religieux.

'Soeur Internet' forcée de quitter le couvent

Une nonne espagnole passionnée d'internet et de Facebook a été forcée de démissionner par l'ordre religieux.

Elle s'appelle María Jesús Galán, mais les autres soeurs du couvent Santo Domingo el Real l'appelaient "Soeur Internet". Sur sa page Facebook, la nonne de 54 ans, qui avait pris le voile à 21 ans, a annoncé que l'ordre dominicain l'avait priée de quitter le couvent en raison d'une divergence d'opinions sur ses activités en ligne. Elle aurait surfé trop souvent sur Facebook.

Soeur Internet avait quasiment 600 amis sur Facebook au moment où elle a été forcée de quitter le couvent. Suite à cela, ce nombre a grimpé en flèche, tout comme les pages de fans du monde entier qui militent pour qu'elle soit réadmise au couvent.

La Mère supérieure de ce couvent espagnol avait accepté, il y a dix ans, d'acheter un ordinateur pour la prière. L'argument, selon lequel les nonnes seraient moins souvent tentées de sortir des murs de l'institution grâce à l'utilisation du PC et d'internet, l'avait finalement convaincue. Les nonnes pouvaient en effet entre autres effectuer leurs opérations bancaires en ligne.

Mais Soeur Maria entrevit très rapidement d'autres possibilités et se mit à numériser les archives du couvent. Elle se vit d'ailleurs pour cela décerner un prix en 2008. De ce fait, elle commença à se faire des amis dans le monde entier via sa page Facebook. María, qui est revenue habiter chez sa mère, annonce à ses fans qu'elle compte faire autre chose. Elle envisage par exemple des citytrips à Londres et à New York, des voyages dont elle ne pouvait que rêver dans sa vie antérieure. Soeur Internet n'aurait-elle donc pas déjà effectué en secret des visites numériques de ces villes via Google Earth?

En savoir plus sur:

Nos partenaires