SocialCom guide les PME dans leur 'community management'

08/05/14 à 13:31 - Mise à jour à 13:31

Source: Datanews

L'un des premières start-up locataires du nouvel accélérateur Co.Station, au coeur de Bruxelles, est SocialCom.

SocialCom guide les PME dans leur 'community management'

L'un des premières start-up locataires du nouvel accélérateur Co.Station, au coeur de Bruxelles, est SocialCom.

Capitalisant sur le boom des réseaux sociaux, la jeune entreprise veut aider les PME et les indépendants à tirer profit de ces nouveaux canaux marketing.

"Facebook compte plus de 7,6 millions de membres en Belgique. C'est aujourd'hui le canal marketing qui offre probablement le meilleur retour sur investissement," affirme Olivier Viaud, le cofondateur de SocialCom avec Baudouin de Troostembergh.

Le Français et le Belge ont déjà fait leurs premières armes entrepreneuriales dans Screening Media, créée en 2008 et spécialisée dans l'affichage dynamique dans la grande distribution.

Concrètement, SocialCom propose aux PME un outil logiciel, des formations, des astuces et un accompagnement global pour les sensibiliser à l'importance du 'community management', pour exister sur les réseaux sociaux.

Facebook arrive largement en tête, suivi de LinkedIn, "très intéressant pour les business B2B". Twitter est a priori un peu moins intéressante pour la PME lambda. Pinterest est suivie de près, pour les commerces qui ciblent un public féminin.

SocialCom se charge pour le client d'affirmer cette présence, en postant par exemple un certain nombre de messages et photos pertinentes par semaine, tout en donnant au client la possibilité d'interagir.

Dans le cas d'un concessionnaire automobile par exemple, les "posts" peuvent rappeler aux clients de façon originale que c'est le moment de (dé)monter les pneus hiver.

Les formations (4 séminaires par an) visent à rendre le client auto-suffisant, à lui apporter la maîtrise de ses propres outils sociaux, "même si dans la pratique, dans une PME, personne ne devient 'community manager' à 100%. Peut-être à 20%. Il n'y a généralement même pas de responsable marketing," poursuit Olivier Viaud.

SocialCom s'estime être assez proche dans la démarche d'une autre société bruxelloise spécialisée dans la "social presence", à savoir Social.Lab, sauf que celle-ci cible les grandes entreprises.
Olivier Viaud reste très discret quant aux fonctionnalités présentes et futures du logiciel SocialCom, "en plein développement", craignant que d'autres ne piquent les bonnes idées.

Quelques chiffres prouvent en tous cas les ambitions de SocialCom. Après à peine un an, la start-up emploie déjà 16 personnes et revendique 386 clients, représentant un portefeuille supérieur à 1,7 million d'euros. Lancée avec 250.000 euros de fonds propres, l'entreprise compte boucler une levée de fonds de 500.000 euros ces prochains mois et une deuxième de 1,5 million d'ici 2015.

"Pour finaliser et développer certains options de notre logiciel et pour conquérir des marchés internationaux." SocialCom envisage d'ouvrir des succursales dans certains pays clés. Pour le reste, elle passera par des partenaires revendeurs.

L'internationalisation démarre par le Luxembourg, où SocialCom va démarrer ses activités en mai. Un certain nombre de brevets y seront déposés. Des négociations sont en cours pour installer l'antenne grand-ducale de SocialCom au Technoport d'Esch-sur-Alzette, qui se profile comme un ambitieux centre d'innovation à l'échelle européenne.

Le siège bruxellois va quant à lui emménager courant mai à la Co.Station, à côté de la Gare centrale. "En pleine expansion, nous pensons que ce sera un réel atout d'évoluer dans une sphère telle que la Co.Station, où nous pourrons côtoyer des entrepreneurs de haut niveau. Cela nous permettra aussi d'attirer, qui sait, des capitaux d'investisseurs américains. La Co.Station mise en effet sur un réseau de connexions dans la Silicon Valley."

Passeport Nom : SocialCom (socialcom.be)
Siège social : Bruxelles
Date de création : 2013
Effectifs : 16 personnes
Capitaux : 250.000 en fonds propres

En savoir plus sur:

Nos partenaires