Social Sitters remporte le 1er Startup weekend wallon

22/10/12 à 10:43 - Mise à jour à 10:43

Source: Datanews

Le site de mise en relation entre parents et baby-sitters s'est démarqué parmi les huit projets en lice. Le jury a également distingué Powwup et Campchart.

Social Sitters remporte le 1er Startup weekend wallon

Le site de mise en relation entre parents et baby-sitters s'est démarqué parmi les huit projets en lice. Le jury a également distingué Powwup et Campchart. Le verdict du jury de business angels et investisseurs est tombé hier à 21h : le "grand prix", qui couronne le projet le plus abouti revient à Social Sitters.

Le développeur-entrepreneur Fabian Vilers a pu en 54h présenté une mini-démo convainquante d'une future "place de marché" pour baby-sitters, axée sur la confiance (système de recommandations intégré à Facebook) et la simplicité d'emploi (affichage des plages de disponibilité des baby-sits et réservation immédiate sur le site). Le front-end côté "parents", basé sur la géolocalisation (l'offre dans mon quartier), est pour ainsi dire déjà prêt. Reste à développer l'application côté "baby-sitter".

"Nous prévoyons également un 'panic button' pour les smartphones, pour les cas d'urgence où papa est à l'étranger et maman bloquée dans les embouteillages," ajoute un Fabian Vilers évidemment fatigué mais heureux, selon qui la victoire est dûe à la solidité et complémentarité de son équipe. On y retrouve notamment Renaud Dumont (l'un des développeurs les plus profiliques du Microsoft Innovation Center) et Marine Visart, une web designer qui s'est déjà illustrée dans les précédents startup weekends à Bruxelles.

L'équipe est de surcroît bilingue, avec la présence du Flamand Arthur De Roey, qui s'est rallié à Social Sitters après que son propre projet n'ait pas été sélectionné. "Notre point faible pour l'instant est clairement le marketing."

En tant que porteur du projet, le Nivellois Fabian Vilers, par ailleurs consultant-développeur indépendant en .Net, a lui aussi pu tirer les leçons de la participation à une édition précédente. "J'étais un peu trop 'geek', j'ai appris à oser davantage." Social Sitters prévoit de se rémunérer en faisant payer un accès mensuel à la plateforme de 9 euros aux parents utilisateurs. A suivre sur www.social-sitters.com.

Les ingénieurs qui portaient le projet Powwup, un concept de console de jeux de salon à écran holographique, se consoleront avec le prix du projet le plus "geek". Tandis que Campchart, un outil de profilage de la clientèle basé sur les informations récoltées à partir de campagnes emails a été jugé comme le plus "lean", à savoir celui qui avait le plus de chance de démarrer dès demain.
Tout reste à faire

"Je n'ai pas eu de véritable coup de coeur en tant qu'investisseur potentiel, mais ce n'est pas non plus le but direct de ce genre d'événement. Les projets doivent logiquement encore mûrir," observe Cédric Donck ( ClickAnalyst), membre du jury. "Mais toute la valeur de ce genre d'initiatives, c'est de permettre aux porteurs d'idée de faire du networking actif et à nous, investisseurs éventuels, de déjà remarquer des talents en devenir."

Amélie De Spot (Internet Attitude), également membre du jury, est du même avis. Selon elle, le gagnant est le projet le plus équilibré, qui paraît pouvoir grandir de façon organique sans nécessiter de trop gros moyens.

"Le focus ce week-end était sur la transformation d'une idée en un business plan. C'est bien. Mais vient ensuite le passage du business plan au business. C'est encore une autre paire de manches, pour lequel on manque encore de structures d'accompagnement dans notre pays."

Nos partenaires