SOA: courage !

07/04/06 à 00:00 - Mise à jour à 06/04/06 à 23:59

Source: Datanews

La mise en place d'une architecture orientée services (SOA ou 'service oriented architecture' exige non seulement l'adaptation de l'environnement IT, mais aussi une refonte des processus organisationnels.

Lors d'un projet de SOA, les entreprises négligent trop souvent ces processus, ce qui ne leur permet pas d'atteindre les économies fixées. Tel est du moins l'avis du cabinet IDC.Trop rares sont les entreprises qui osent analyser leurs processus métier et, en fonction de la fonctionnalité souhaitée, revoir en profondeur l'environnement IT en collaboration avec les entités fonctionnelles, conclut Peter Vermeulen, analyste.Effet de modeVermeulen considère la SOA comme une mode, mais dont le potentiel est évident. Une SOA assure l'automatisation du support des processus d'entreprise, ce qui permet aux organisations de réagir plus rapidement à l'évolution de leur environnement. Pourtant, les entreprises restent peu enclines à investir dans la SOA, se justifiant par le manque de budget. Par ailleurs, la vision fait souvent défaut. D'où un retour sur investissement plus long. Reste qu'en dépit de l'absence de vision à long terme, les investissements en SAO restent soutenus, estime Vermeulen. "Un projet SAO ne devient rentable que si l'organisation a rendu ses processus les plus flexibles possible. Lorsque cette nécessité de flexibilité et les potentialités des SAO sont reconnues, un investissement de type SOA peut se justifier pleinement", conclut l'enquête.

Nos partenaires