SMALS a investi d'avantage

21/06/13 à 13:46 - Mise à jour à 13:46

Source: Datanews

Le rapport d'activités du fournisseur de services ICT Smals révèle une forte croissance des investissements l'année dernière.

SMALS a investi d'avantage

En tant que fournisseur de services ICT aux organisations et institutions dans la sécurité sociale et les soins de santé, l'a.s.b.l. Smals a augmenté l'année passée ses investissements de 34 pour cent à 16,6 millions d'euros. L'ouverture d'un nouveau centre de données quai de Willebroek à Bruxelles a évidemment joué un rôle important, mais aussi une mise à jour du centre de données d'Anderlecht. En outre, Smals a enregistré une croissance relativement forte dans de nouveaux projets (+14%). En 2012, elle a mené à bien notamment la déclaration Dimona mobile, l'eBox pour le citoyen, et Vitalink (un projet-pilote pour les soins de première ligne), selon Frank Robben, administrateur délégué de SMALS.

Du 'rapport d'activités 2012', il ressort que le chiffre d'affaires a atteint 222,9 millions d'euros, à raison de 70,5 pour cent auprès des institutions publiques dans la sécurité sociale et des parastataux fédéraux, de 10,1 pour cent auprès des services publics fédéraux et de 19,4 pour cent auprès d'autres institutions (comme Kind&Gezin notamment). L'analyse et les développements d'applications ont représenté 23,2 pour cent du chiffre d'affaires, à côté de la gestion de l'infrastructure ICT et des services d'exploitation (26,8%), la délégation de personnel (31,9%) et les consultants ICT externes pour les membres (18,1%, en hausse de 43% par rapport à 2011). "Dans l'intérêt de ses membres, Smals va rechercher un maximum de synergies, de standardisation et d'avantages d'échelle, y compris lors d'achats ICT, prétend Frank Robben [...] Pour Smals, la croissance du chiffre d'affaires n'est pas un but. C'est cependant un signe de confiance de la part de nos membres, qui restent fidèles à nos nouvelles initiatives." Pour 2013, Frank Robben table sur une légère diminution du chiffre d'affaires. Fin 2012, 1.758 personnes travaillaient pour Smals, ce qui représente une hausse de 75 équivalents temps plein par rapport à 2011.

En savoir plus sur:

Nos partenaires