Skype dément que son protocole ait été piraté par des Chinois

18/07/06 à 00:00 - Mise à jour à 17/07/06 à 23:59

Source: Datanews

Skype dément que le protocole P2P de son application de voix sur IP ait été 'craqué' par des chercheurs chinois, comme le prétendait fin de semaine dernière le fournisseur VOIP Vozin Communications

Vozin Communications avait laissé entendre que des chercheurs chinois anonymes avait réussi à déchiffrer le code du protocole Skype. Skype dément à présent formellement, affirmant que la communication via son logiciel VOIP reste sécurisée. Un décryptage permettrait non seulement d'écouter les conversations, mais également de bloquer une partie du trafic sur Skype. Le danger de la censure - que ce soit ou non par l'Etat - a à nouveau pointé le bout de son nez. Les chercheurs chinois, qui gardent pour l'instant l'anonymat, avaient fait savoir par l'intermédiaire de Vozin qu'ils avaient réussi en deux semaines à isoler trois composants permettant à des développeurs de pirater le protocole Skype. Le piratage concernerait la messagerie instantanée et le trafic voix.Skype affirme n'avoir vu aucune preuve de ces affirmations. "Et même si c'était vrai, le logiciel chinois ne serait pas aussi fiable ou fonctionnel que notre propre application", se défend Skype.

Nos partenaires