Sirris: Bruxelles principal concentrateur de startups en Belgique

24/04/15 à 14:41 - Mise à jour à 17:33

Le nombre de startups technologiques a fortement progressé depuis 2010. Voilà ce qui ressort d'un sondage effectué auprès de 1.000 entreprises qui employaient 49.000 personnes ces dernières années. Toutes ces données ont été collectées par Sirris, un centre orienté vers l'industrie technologique et que Digital Belgium a fait connaître.

Sirris: Bruxelles principal concentrateur de startups en Belgique

© .

Les startups et 'scale-ups' numériques belges sont surtout actives dans les segments 'business-to-business' (72%) et se focalisent essentiellement sur la technologie de marketing en ligne, le matériel numérique et l'e-health. Plus d'un quart des startups (28%) déploient des activités 'business-to-consumer'.

Dix pour cent des startups belges sont également présentes à l'étranger, surtout aux Etats-Unis, et dix pour cent sont des spin-offs universitaires. L'Ugent, la KULeuven et l'ULB prennent à leur compte plus de la moitié des spin-offs universitaires. Plus de cinquante pour cent des startups opèrent sous statut S.A.R.L. (54%).

Les startups sont surtout établies dans la Région de Bruxelles-Capitale (33%) et dans les provinces d'Anvers (16%) et de Flandre Orientale (13%). Les provinces de Hainaut (3%), de Namur (2%) et de Luxembourg (1%) ferment la marche. Bruxelles, Anvers, Gand, Louvain et Hasselt composent le top 5 des villes à starters.

Le ministre en charge de l'Agenda Numérique, Alexander De Croo, juge encourageants ces chiffres de Sirris: "Les startups sont clairement en progression. Il n'empêche que notre pays accuse encore du retard en comparaison avec d'autres pays. Le gouvernement fédéral a l'ambition de combler cet écart. Avec Digital Belgium, nous avons mis en oeuvre une stratégie destinée à donner un complément d'oxygène aux starters technologiques. Le plan 'startup' offrira aux starters un meilleur accès au capital-risque et réduira les coûts salariaux."

Nos partenaires