Simplivity veut se faire une place dans les racks de serveurs en Belgique

11/07/14 à 14:14 - Mise à jour à 14:14

Source: Datanews

La société américaine Simplivity existe déjà depuis 2009, mais elle veut désormais convaincre également les entreprises belges de remplacer leur ancien matériel de centre de données par un Omnicube.

Simplivity veut se faire une place dans les racks de serveurs en Belgique

La société américaine Simplivity existe déjà depuis 2009, mais elle veut désormais convaincre également les entreprises belges de remplacer leur ancien matériel de centre de données par un Omnicube.

Simplivity opère sur le marché de l'informatique hyper convergente. Concrètement, elle vise les moyennes et grandes entreprises dont le matériel de datacenter doit être remplacé et qui préfèrent recourir à une solution d'un seul fournisseur, facile à étendre, à l'instar de l'Omnicube. La société américaine existe déjà depuis 2009, mais elle est également active en Belgique depuis mai avec deux personnes. Elle collabore ici avec un groupe limité de partenaires, composé de Prodata, Proact, Simac et Switchpoint.

"L'un de nos atouts est que nous dupliquons, compressons et optimisons toutes les données une fois pour toutes. Les données sont ainsi nettement plus efficaces," explique Hugo Doucet, regional sales manager pour la Belgique et le Luxembourg, à Data News. "L'Omnicube remplace ainsi toutes les fonctionnalités de centre de données (serveur, stockage, réseau, sauvegarde, réplication,... ) par un seul élément de datacenter."

Dans ce cadre, l'entreprise promet un TCO trois fois inférieur à celui de solutions traditionnelles. "L'assistance est également améliorée, parce que nous sommes responsables de l'infrastructure, mais c'est également intéressant d'un point de vue investissement, parce que vous pouvez développer votre infrastructure avec différents Omnicubes," ajoute Carel Bak, directeur commercial pour le Benelux et la Scandinavie.

Cette assistance provient toujours des Etats-Unis pour le moment. Au second semestre de cette année, l'entreprise veut développer des équipes en EMEA, même si on ignore encore où cela aura lieu. Aujourd'hui, l'entreprise supporte aussi la virtualisation via VMware et ESX. KVM et Hyper-V figurent en outre sur le roadmap.

En savoir plus sur:

Nos partenaires