Siemens veut se focaliser sur les logiciels

04/03/08 à 11:50 - Mise à jour à 11:49

Source: Datanews

En annonçant les quelque 7.000 licenciements chez Siemens Enterprise Networks, le groupe allemand l'avait déjà fait savoir: Siemens entend se transformer en éditeur de logiciels. Le lancement de son OpenScape Unified Communications (UC) Server représente un grand pas dans cette stratégie.

En annonçant les quelque 7.000 licenciements chez Siemens Enterprise Networks, le groupe allemand l'avait déjà fait savoir: Siemens entend se transformer en éditeur de logiciels. Le lancement de son OpenScape Unified Communications (UC) Server représente un grand pas dans cette stratégie.

Siemens a également annoncé quelques applications nouvelles et rafraîchies au salon CeBIT d'Hanovre [OpenScape Voice (l'ex-HiPath 8000), OpenScape UC Application et même une solution vidéo, OpenScape Video], mais la société a maintes fois indiqué clairement que cela ne pouvait en aucun cas éclipser le lancement d'UC Server.

Le logiciel UC Server est en quelque sorte destiné à fédérer les différents 'silos' (tels que les applications 'unified communications', la vidéo, la voix, ...). Et ce pour faciliter la gestion et rendre compatibles l'ensemble des fragments de communication au sein d'une entreprise.

Comme Gerhard Otterbach, 'chief market operations officer' chez Siemens Enterprise Communications, a tenu à le souligner lors du lancement, la société recourt aux standards ouverts dans UC Server. Toujours selon lui, la plate-forme peut ainsi supporter tous les systèmes de téléphonie et ICT existants d'autres fournisseurs. "Cela cadre parfaitement avec notre philosophie d'Open Communications", ajouta-t-il encore. Cela permettra en outre à Siemens de jouer la carte de l'"évolution et pas de la révolution", quelque chose qui plaît en général aux responsables IT.

Interrogé à propos de ce qui distingue Siemens des autres fournisseurs et gammes UC, Volkmar Rudat, 'vice-president channel marketing' chez Siemens Enterprise Communications, juge précisément l'ouverture comme essentielle. "Une solution UC d'un vendeur unique n'est pas réaliste. On ne peut attendre des clients qu'ils vous choisissent à tous les niveaux." Et de décocher aussi une flèche en direction de Cisco: "Chez nous, c'est du logiciel pur. Dans les autres entreprises, qui viennent par exemple du monde des routeurs & des commutateurs, cela n'est pas du tout le cas." Mais si Siemens se hasarde sur le terrain du logiciel, n'arrivera-t-elle pas dans le sillage de Microsoft par exemple? "Notre solution UC met encore et toujours l'accent sur la voix qui constitue quand même l'héritage de Siemens et qui est le coeur de métier d'UC. D'autres entreprises, qui ont par exemple davantage d'expérience en messagerie instantanée, connaissent, elles, plus de problèmes", ajoute Rudat.

A l'avenir, Siemens capitalisera donc sur UC Server pour ce qui concerne les Unified Communications. On annonce entre autres l'intégration de HiPath Pro Center (pour les centres d'appels), ainsi que d'autres extras pour le secteur mobile. Comme pour le souligner, on retrouve - quasiment partout au salon - un iPhone intégrant du logiciel Siemens.

Nos partenaires