Siemens va privatiser SIS, sa branche IT

07/12/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

L'entreprise technologique Siemens souhaite privatiser sa division Siemens IT Solutions & Services (SIS) au niveau mondial. Cette dernière fournit des services ICT aux clients extérieurs et aux autres composantes du Groupe Siemens. Cela n'aura guère d'influence chez nous en Belgique.

L'entreprise technologique Siemens souhaite privatiser sa division Siemens IT Solutions & Services (SIS) au niveau mondial. Cette dernière fournit des services ICT aux clients extérieurs et aux autres composantes du Groupe Siemens. Cela n'aura guère d'influence chez nous en Belgique.

"Siemens IT Solutions & Services (SIS) s'occupe surtout de 'people business', alors que le reste du groupe est principalement axé sur les produits", explique Ivonne Junghänel, porte-parole internationale. "La consultance, les services et l'externalisation sont des activités qui nécessitent une attention toute particulière. Nous voulons les rapprocher encore des clients." En tant qu'entité juridiquement indépendante, la division pourra accroître sa rentabilité en se concentrant davantage sur les zones européennes et nord-américaines déjà importantes.

On ne sait pas ce que Siemens va faire de SIS. "Toutes les options sont possibles", signale Joe Kaeser, directeur financier. "Comme des accords de collaboration et une entrée en Bourse. Provisoirement, SIS n'est cependant pas encore tout à fait prête à faire son entrée à la Bourse." La privatisation devrait être entérinée d'ici le 1er juillet 2010.

"Pour la division belge de SIS, il n'y aura guère de changements, nous déclare Vera Janssens, directrice du marketing et de la communication en Belgique. Il s'agit d'une décision internationale, mais SIS n'a jamais été intégrée en Belgique. Dans notre pays, SIS est donc une S.A. séparée." Le fait que la division soit relativement grande et rentable dans notre pays, peut avoir joué un rôle. SIS Belgique a enregistré en 2008 un chiffre d'affaires d'un peu moins de 100 millions d'euros avec 370 personnes. Ses principaux clients sont Eurocontrol, Cockerill, la Commission européenne et Belgacom.

Les activités de SIS sont triples: elle est d'abord le fournisseur IT interne de Siemens, elle supporte ensuite les diverses composantes de Siemens avec des solutions IT et fournit enfin de la consultance et des services IT aux clients externes. Après la privatisation au niveau mondial, il en sera assurément encore ainsi pendant un certain temps, ajoute Janssens. La presse internationale évoque 'en tout cas jusqu'en 2014'.

En collaboration avec Computable

Nos partenaires