Siemens souhaite ne plus collaborer avec Fujitsu

07/08/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Siemens en a assez de ses neuf années de partenariat avec la société japonaise Fujitsu. Voilà ce qu'écrit The Wall Street Journal sur la base d'une source anonyme. Le groupe allemand aurait fait savoir par courrier à son partenaire asiatique qu'il désirait monnayer sa participation dans la co-entreprise ('joint venture').

Siemens en a assez de ses neuf années de partenariat avec la société japonaise Fujitsu. Voilà ce qu'écrit The Wall Street Journal sur la base d'une source anonyme. Le groupe allemand aurait fait savoir par courrier à son partenaire asiatique qu'il désirait monnayer sa participation dans la co-entreprise ('joint venture').

Le journal estime que cette démarche est le signe avant-coureur du démantèlement complet de Fujitsu-Siemens Computers, qui souffre toujours plus de la concurrence d'acteurs comme Dell et HP. Même si les deux parties s'abstiennent de tout commentaire à ce propos, les résultats décevants auraient finalement amené le patron de Siemens, Peter Löscher, à prendre cette décision.

Une vente éventuelle de la participation de Siemens dans la co-entreprise aurait pour cadre la 'stratégie' de Siemens de se défaire à tort et à travers de participations et de divisions en vue de payer ses restructurations.

Dans ce genre de scénario, Fujitsu aurait le droit d'être la première à faire une offre sur la participation de Siemens dans la co-entreprise. The Wall Street Journal estime cependant que Fujitsu rejettera cet honneur. Plus tôt cette semaine, son patron, Kuniaki Nozoe, a en effet annoncé qu'il voyait davantage son salut dans les GSM.

Une autre option serait qu'une partie tierce rachète toutes les actions. Tel fut le cas de Lenovo qui, il y a quelques années, avait ajouté la division PC d'IBM à son portefeuille. La valeur de Fujitsu-Siemens oscillerait entre deux et trois milliards d'euros.

Nos partenaires