Siemens Group Belux: 2010, une année de transition

14/01/11 à 14:52 - Mise à jour à 14:52

Source: Datanews

"Nous avons été impactés avec un certain retard par la crise", commente André Bouffioux, directeur général, lors de la présentation des résultats financiers du groupe Siemens dans le Belux.

Siemens Group Belux: 2010, une année de transition

"Nous avons été impactés avec un certain retard par la crise", commente André Bouffioux, directeur général, lors de la présentation des résultats financiers du groupe Siemens dans le Belux.

En pratique, le chiffre d'affaires s'est tassé de 1,5% à 1.122 millions EUR, tandis que les effectifs passaient de 2.329 à 2.286 collaborateurs (malgré l'engagement de 135 personnes).

Les ventes se répartissent à concurrence de 41% dans l'industrie, 33% dans la santé, 16% dans l'énergie et 9% dans les services/solutions IT (sachant que cette activité sera céde à Atos).

Reste que le carnet de commande 2010 est en recul de 7% à 1.058 millons EUR. "En 2009, nous avions enregistré des commandes exceptionnelles grâce à quelques très grands projets qui courent sur plusieurs exercices", poursuit le patron de Siemens, qui regrette l'absence cette année de grand projet. Tout en restant d'un "optimisme prudent" pour 2011.

Le groupe se félicite toutefois de quelques belles réalisations l'an dernier dans notre pays, et notamment la mise en place du plus gros entraînement régulé jamais vendu en Belgique (pour Japan Steel Works), le pilotage de l'installation biomasse la plus moderne et la plus complexe du pays (pour Electrawinds), l'installation d'un système de traitement de l'eau en Grande-Bretagne (pour PB Chemicals), la réalisation d'un audit énergétique (pour Coca-Cola), le déploiement d'une infrastructure de signalisation ETCS (pour la SNCB), l'équipement d'un bâtiment intelligent (pour Scandinavian Tabacco Group) ou la participation au programme Belwind (parc éolien en Merc du Nord).

Au niveau de l'entité IT Solutions & Services, l'année aura été marquée par le contrat cadre groupware pour la SNCB sur 4 ans et l'implémentation de SAP pour ArcelorMittal en Arabie Saoudite.

Cette année, le groupe va continuer à se concentrer sur l'économie verte et durable. Avec notamment un projet de voitures électriques avec la SNCB ou des applications pour les réseaux électriques intelligents.

En savoir plus sur:

Nos partenaires