Siemens Enterprise va-t-elle racheter Nortel?

21/08/09 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

Fin juillet de l'an dernier, le groupe d'investissements américain Gores déclarait qu'il devenait l'actionnaire majoritaire dans Siemens Enterprise Communications. L'accord fut entériné quelques mois plus tard, en septembre 2008.

Fin juillet de l'an dernier, le groupe d'investissements américain Gores déclarait qu'il devenait l'actionnaire majoritaire dans Siemens Enterprise Communications. L'accord fut entériné quelques mois plus tard, en septembre 2008.

Siemens et Gores annoncèrent à l'époque qu'ils disposaient de 350 millions EUR pour des rachats. "Nous n'en avons encore rien fait", admet Ashley Abdo, le patron de Gores.

Le rachat de 51% des actions de Siemens Enterprise Communications a eu lieu à la veille de la crise financière. Le chiffre d'affaires annuel stable prévu de 3,2 milliards EUR, en ce compris Enterasys, ne sera pas atteint. "Ce sera moins. L'ensemble du secteur, aussi Cisco et Avaya, a enregistré un chiffre d'affaires en recul." Siemens Enterprise est aussi citée comme candidat possible au rachat de la division business de Nortel. "Nous ne faisons aucun commentaire sur des dossiers spécifiques", explique Abdo, mais il ne le nie pas non plus. Avaya a fait une offre de 336 millions EUR (après conversion). C'est moins que les 350 millions EUR dont disposent conjointement Siemens et Gores pour de possibles reprises. La vente aux enchères de la division enterprise de Nortel aura lieu le 11 septembre. Selon Ashley Abdo, il s'agira surtout de rechercher "des solutions en matière d'unified communications, de voix et de données."

Gores dispose encore de 32% des actions de RealDolmen. Son président, Ashley Abdo, prévoit que RealDolmen effectuera elle aussi des rachats dans les douze prochains mois: "L'entreprise se porte bien et possède pas mal de liquidités. Nous recherchons des opportunités au Benelux." L'an dernier, il se demandait encore si RealDolmen ne pourrait pas vendre des produits de Siemens Enterprise. Il n'en a rien été en tout cas. Au contraire même. Siemens Enterprise vient d'être mis en garde par la filiale de RealDolmen à Kontich. "Fin décembre, la fiche Siemens sera débranchée", explique le CEO, Bruno Segers. Le central téléphonique de Siemens sera remplacé par une solution de Cisco en combinaison avec Microsoft unified communications. RealDolmen utilisait déjà du Cisco dans sa filiale d'Huizingen.

L'an dernier, Gores avait été également cité comme repreneur possible de la division Agfa Healthcare également située à Kontich. "Nous nous y intéressons encore et envisageons une possible collaboration", poursuit Ashley Abdo qui ne s'attend du reste pas à ce que l'économie reprenne à court terme: "Je pense que nous devrons encore attendre le second semestre de l'an prochain." Il est cependant clair que l'activité va rebondir. "L'on ne peut pas régresser de 25%, sans qu'il y ait à un moment donné une réaction." Ashley Abdo ne croit pas que le secteur ICT sera le premier à profiter de la reprise: "Nous n'avons pas non plus été les premiers à subir les effets de la crise. A présent, c'est toute l'économie qui devra faire mieux."

Nos partenaires