Siemens Enterprise bientôt à la Bourse?

04/12/09 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

Siemens Enterprise, la co-entreprise de Gores et Siemens, envisage d'entrer à la Bourse. "C'est certainement une option qui pourrait nous fournir des fonds pour des rachats", explique Mark Stone, CEO de Siemens Enterprise.

Siemens Enterprise, la co-entreprise de Gores et Siemens, envisage d'entrer à la Bourse. "C'est certainement une option qui pourrait nous fournir des fonds pour des rachats", explique Mark Stone, CEO de Siemens Enterprise.

Il y a précisément un an, Gores prenait une participation de 51% dans Siemens Enterprise. A l'époque, un montant de 350 millions EUR avait été mis en réserve pour des reprises. Rien ne s'est encore passé jusqu'à présent. Siemens Enterprise a certes lancé une offre sur la division enterprise de Nortel, mais qui était largement inférieure aux 600 millions EUR proposés par Avaya. Mark Stone, issu de Gores, ne souhaite toutefois pas une croissance rapide passant par des rachats pour accroître la part de marché (dans lequel s'inscrivait Nortel), pour mettre la main sur de la technologie ou pour une extension géographique. "Aux Etats-Unis, nous avons racheté en son temps Rolm, mais cela ne nous rend pas encore assez forts. Nous voulons vraiment devenir un acteur mondial."

L'offre d'Avaya lui a cependant fait prendre conscience qu'il faut davantage de liquidités. "Une entrée en Bourse est une possibilité", admet-il. Pourtant, le marché de la téléphonie est dans la tourmente. Les prix PABX ont chuté de pas moins de 27% l'an dernier. Le marché mondial a régressé de 22%. Quant au chiffre d'affaires de Siemens Enterprise, il a reculé de 14%. En Belgique, où le marché s'est replié de 20%, Siemens Enterprise a encore réussi à faire front avec une diminution de 8% de son chiffre d'affaires. Ses principales références sont les contrats VoIP conclus d'une part avec UCB et d'autre part avec l'université de Gand, chaque fois pour quelque 5.000 utilisateurs.

Nos partenaires