Siemens : 16.750 emplois à la trappe

09/07/08 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

Un conseil d'entreprise exceptionnel consacré aux restructurations est également prévu en Belgique.

Un conseil d'entreprise exceptionnel consacré aux restructurations est également prévu en Belgique.

Les rumeurs circulant en coulisses depuis quelques semaines sont plus ou moins confirmées. Le groupe allemand Siemens écrèmera ses effectifs mondiaux de 16.750 emplois principalement dans les fonctions administratives. Telle est la teneur de l'annonce officielle du groupe de ce mardi, après des semaines de bruits de couloir. Siemens est aussi un employeur important en Belgique avec quelque 2.800 salariés (y compris au Luxembourg).

Le groupe prévoit de supprimer 12.600 emplois dans le monde à l'horizon 2010 principalement dans les fonctions liées à l'administration. Cette mesure est possible en raison du regroupement de ses activités internationales en une vingtaine de régions transfrontalières. En Europe, cette mesure concerne la perte de plus de 7.000 postes, dont la moitié en Allemagne.

Par ailleurs, Siemens entend également restructurer certains départements. Cette mesure se traduira par la disparition de 4.150 emplois, principalement en Europe (1.750 en Allemagne et 1.500 ailleurs en Europe).

Les effectifs mondiaux de Siemens s'élève à quelque 400.000 personnes. Ces suppressions d'emplois font partie intégrante de projets visant à réduire les coûts de 1,2 milliard d'euros à l'horizon 2010.

En Belgique, un conseil d'entreprise exceptionnel consacré "spécifiquement aux restructurations chez Siemens" est prévu pour cet après-midi. C'est ce qu'annonce le syndicat LBC. Le syndicat d'employés craint en effet des pertes d'emplois dans les filiales belges de Siemens, mais ne sait pas encore concrètement quel sera le nombre de personnes touchées par cette mesure.

Source : Belga

Nos partenaires