Se saigner pour l'IT

12/12/06 à 00:00 - Mise à jour à 11/12/06 à 23:59

Source: Datanews

Votre serviteur saigne. Non pas mon coeur, même si vous lisez mon 400e Villa PC, ce qui ne nous rajeunit évidemment pas. Non, c'est ma main qui saigne.

Pour le compte d'une revue néerlandaise, je teste différents équipements destinés aux lecteurs MP3 du style Apple iPod. Des accessoires tels que des émetteurs FM permettant de diffuser le son d'un MP3 sans fil sur une radio ou un autoradio, ou encore des baies d'accueil pour brancher un iPod sur une chaîne hi-fi et/ou une TV. Il existe des centaines, voire des milliers de systèmes de ce type, soit un marché de plusieurs millions d'euros par an. Or il se fait que 80% de ces appareils sont emballés dans un plastique transparent rigide. Et c'est en ouvrant l'un de ces emballages que je me suis coupé le doigt. Ce n'est pas la première fois, ni sans doute la dernière, car les emballages de type 'coquille' sont plus populaires que jamais. Cette coquille en plastique rigide protège les produits durant leur trajet entre l'Extrême-Orient et les Etats-Unis ou l'Europe. En outre, cette coquille est de nature à décourager les voleurs puisque l'emballage est presque aussi encombrant que le produit lui-même. De plus, il est presque impossible d'ouvrir l'emballage dans le magasin sans se faire repérer. Pas facile non plus de le glisser sous un vêtement et de s'éclipser ni vu, ni connu. Mais si les fabricants et commerçants se félicitent de ces coquilles, il n'en va pas de même des consommateurs. Sans un cutter ou des ciseaux, impossible d'ouvrir ces coquilles. Et encore convient-il de veiller à ne pas endommager le produit acheté, voire de se blesser, comme votre serviteur. Etant donné que ces coquilles sont moulées à chaud, il ne reste souvent pas d'espace pour y glisser sans risque un cutter Et le plastique est à ce point dur qu'il n'est pas rare que la lame glisse, avec toutes les conséquences imaginables. Les statistiques américaines sur la santé font d'ailleurs état pour 2004 de 6.400 admissions aux urgences suite à la manipulation de coquilles d'emballage. Et indépendamment des risques physiques, il faut prendre en compte le temps perdu pour ouvrir de tels emballages. L'enfant qui vient de recevoir son cadeau de Noël aura du mal à comprendre qu'il lui faut attendre 9 minutes et 22 secondes pour déballer son jouet. Car tel est la durée chronométrée récemment par le Test-Achats américain. Je vois déjà la situation: après 9 minutes, vous réussissez, les mains ensanglantées, à donner son cadeau à votre enfant devenu hystérique. Et il vous faut encore vous rendre aux urgences pour vous soigner, compromettant sérieusement le repas de fête. On peut vraiment parler de rage de l'emballage coque. Permettez-moi cependant de vous souhaiter une année 2007 "emballante"...Le tout premier Villa PC de 1992 peut encore être consulté à l'adresse[http://www.datatestlab.com/resources/villapc_1.pdf]

Nos partenaires