Schouppe en pole position pour Belgacom

16/02/12 à 12:02 - Mise à jour à 12:02

Source: Datanews

Ce n'est plus Jo Cornu, mais bien Etienne Schouppe, qui tiendrait la corde pour devenir président du conseil d'administration de Belgacom.

Schouppe en pole position pour Belgacom

Ce n'est plus Jo Cornu, mais bien Etienne Schouppe, qui tiendrait la corde pour devenir président du conseil d'administration de Belgacom.

Voilà ce qu'annonce le journal De Tijd. En tant que principal parti flamand de la majorité, le CD&V est autorisé à fournir le nouveau président du groupe télécom, pour succéder à Theo Dilissen, dont le mandat expire à la fin de ce mois. Et la cause semble être présent entendue au sein du parti. L'ex-patron du rail, ancien président du parti et ex-secrétaire d'Etat Schouppe se voit préférer à Cornu, qui siège déjà au conseil d'administration de Belgacom et qui passait depuis un certain temps déjà pour être le successeur tout désigné de Dilissen.

Schouppe ne fut pas choisi le 13 juin 2010 et ne fut pas repêché non plus en tant que sénateur coopté. La direction du parti trouvait cela trop hasardeux, du fait qu'une enquête judiciaire était en cours à l'encontre de Schouppe à propos d'une affaire de délit d'initié relative à ses actions Dexia. L'on a toutefois récemment appris que Schouppe ne serait pas poursuivi.

Schouppe a 69 ans et dans la charte de Belgacom, il est stipulé que les administrateurs doivent démissionner, une fois qu'ils ont atteint l'âge de 70 ans. Mais dans certains milieux de l'entreprise, il se murmure que la politique pourrait très facilement changer cette situation.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires