Schoten: système 'ouvert' de production de documents

29/05/09 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

L'an dernier, c'est un Jan Verlinden combatif qui déclarait lors d'un séminaire sur l'ODF dans sa commune de Schoten: "Il ne me plait pas qu'une commune donne ne serait-ce que l'impression que ses habitants doivent acheter Microsoft Office pour pouvoir lire les documents officiels. La technologie doit être neutre dans une administration publique."

L'an dernier, c'est un Jan Verlinden combatif qui déclarait lors d'un séminaire sur l'ODF dans sa commune de Schoten: "Il ne me plait pas qu'une commune donne ne serait-ce que l'impression que ses habitants doivent acheter Microsoft Office pour pouvoir lire les documents officiels. La technologie doit être neutre dans une administration publique."

Le gestionnaire système avait un problème d'insertion des documents Word ou Office Open XML sur le site web communal. Il annonça à l'époque qu'un nouveau site web était en préparation pour Schoten, sur lequel se trouveraient tous les documents en formats PDF, ODF et OOXML. En raison d'un manque de main d'oeuvre, ce nouveau site se fait encore attendre, et Verlinden ne peut pas encore dire avec certitude s'il sera opérationnel cette année.

L'an dernier également, le gestionnaire système de Schoten s'était plaint des licences coûteuses pour la suite bureautique de Microsoft: "Notre commune possède 200 PC sous Microsoft Office 2003. Si nous voulons les mettre à niveau vers la version supérieure, cela nous coûtera 50.000 EUR. Au lieu de cela, nous allons tenter de migrer vers OpenOffice.org."

Récemment, la commune a procédé à une adjudication publique pour un nouveau système de production de documents, et un choix sera fait vers la fin juin. "Le cahier des charges a été élaboré de façon très ouverte, insiste Verlinden. Tous les progiciels bureautiques sont donc pris en considération, y compris Microsoft Office."

"Pour nous, ce dernier nous pose cependant problème car Microsoft nous oblige à une mise à niveau vers une version supérieure, alors que 98% de nos utilisateurs ne recourent qu'à des fonctions très limitées de la suite bureautique. Une mise à niveau des 200 PC revient donc très cher, tandis que les suites concurrentes conviennent tout autant pour ces 98 % d'utilisateurs."

Que le choix se porte sur Microsoft Office ou sur OpenOffice.org, Verlinden veut aussi trouver une solution pour l'hermétisme de l'application communale de Remmicon. "Cette application AS/400 se charge de documents comme les actes de mariage et les permis, mais l'exportation des données vers Word s'effectue de manière très compliquée par macros qui exigent beaucoup de ressources du PC local. Remmicon n'a pas encore trouvé le temps de la moderniser."

"Nous envisageons d'organiser un atelier en septembre conjointement avec Remmicom, Cipal, Cevi et Schaubroeck et d'y inviter toutes les communes et CPAS. Le but est que la base de données DB2 sous-jacente produise des fichiers XML, dont Remmicon communique les spécifications, afin que les documents produits puissent être lus par Microsoft Office ou OpenOffice.org."

Nos partenaires