Schengen: IBM décroche un juteux contrat

07/02/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Le Schengen Information System (SIS), les banques de données pour l'échange à l'échelle européenne d'informations judiciaires et policières entre les pays de l'espace Schengen, est aussi solidement retravaillé dans notre pays pour être prêt pour le passage technique vers les systèmes de la deuxième génération, SIS II. IBM Belux en a décroché la principale sous-traitance.

Le Schengen Information System (SIS), les banques de données pour l'échange à l'échelle européenne d'informations judiciaires et policières entre les pays de l'espace Schengen, est aussi solidement retravaillé dans notre pays pour être prêt pour le passage technique vers les systèmes de la deuxième génération, SIS II. IBM Belux en a décroché la principale sous-traitance.

La société IT fournira, gèrera et assurera la maintenance du mainframe qui constituera l'épine dorsale du maillon belge du système. Ce contrat a une valeur de 5,27 millions EUR.

SIS a été développé pour compenser les contrôles abolis aux frontières internes de la zone Schengen. Les pays participants ont alors trouvé important de collaborer sur le plan de la police et de la justice. Le système, qui se compose d'un dispositif national (NSIS) dans chaque pays et d'un dispositif central (CSIS) à Strasbourg, est opérationnel depuis 1995, et au fil des ans, de plus en plus de pays y sont adhérés. Comme l'UE s'est fortement étendue (et que l'actuel SIS devient progressivement désuet), SIS II est à présent ajusté par Steria et HP.

Il y a peu, CSC a reçu dans notre pays la tâche d'adapter le NSIS belge aux nouvelles exigences de SIS II. L'application CSC tournera sur le mainframe IBM nouvellement acquis. SIS II devrait être entièrement opérationnel en 2009.

Nos partenaires