Scandale de l'espionnite US: Di Rupo interdit les GSM aux réunions

29/10/13 à 13:21 - Mise à jour à 13:21

Source: Datanews

Durant les réunions secrètes, les ministres d'Elio Di Rupo doivent laisser leur GSM à l'extérieur. Le premier ministre entend ainsi éviter que son gouvernement soit mis sur écoute.

Scandale de l'espionnite US: Di Rupo interdit les GSM aux réunions

© Belga

Alors qu'en France et aux Pays-Bas, les ministres reçoivent l'ordre de s'acheter de coûteux téléphones mobiles codés pour empêcher d'être mis sur écoute, la mesure belge se limite à laisser son GSM au vestiaire. Lors d'une réunion top secrète, Elio Di Rupo demande en effet à ses ministres de se débarrasser momentanément de leur smartphone. Voilà ce qu'on peut lire dans les journaux Het Nieuwsblad et De Standaard.

Remettre son GSM "Si des thèmes sensibles sont abordés, il arrive effectivement que le premier ministre invite chacun à remettre son GSM", confirme un porte-parole d'Elio Di Rupo (PS). Quoique 'remettre' est peut-être quelque peu exagéré. "Ils laissent simplement leur appareil dans le local tout proche." A propos des autres mesures de sécurité prises par le gouvernement pour éviter une mise sur écoute, le cabinet Di Rupo ne souhaite pas les détailler.

De Crem A la Défense, l'on va plus loin que de laisser de temps à autre le GSM dans un autre local, lorsque l'on aborde des sujets secrets. C'est ainsi que le ministre de la Défense Pieter De Crem (CD&V) a reçu lors de sa nomination toute une série d'informations explicites de la part de la hiérarchie militaire sur la manière dont il pouvait et devait communiquer de manière sûre. (Belga/TV)

En savoir plus sur:

Nos partenaires