SAS Belux toujours plus vertical

23/02/11 à 16:02 - Mise à jour à 16:02

Source: Datanews

Alors que SAS a réalisé en 2010 un chiffre d'affaires de 2,43 milliards $ en progression de 5,2% la filiale Belux annonce un résultat "dans la ligne du groupe", explique Patrick Van Deven, country manager.

SAS Belux toujours plus vertical

Alors que SAS a réalisé en 2010 un chiffre d'affaires de 2,43 milliards $ en progression de 5,2% la filiale Belux annonce un résultat "dans la ligne du groupe", explique Patrick Van Deven, country manager. Avec une croissance en business analytics largement supérieure au marché.

En effet, la croissance en business analytics a été chez nous de 28%, contre 7% pour la moyenne du marché selon IDC. SAS continue à évoluer de l'offre d'outils vers des solutions verticalisées (désormais plus de 80 solutions pour 2.500 clients). Tout en insistant sur le fait que la société est exclusivement focalisée sur la BI et demeure indépendante. Face à des concurrents qui font désormais partie de grands groupes (Cognos et SPSS avec IBM ou encore BO avec SAP qui disposent certes de moyens marketing plus importants).

Parmi les références Belux, SAS cite Colruyt et Delhaize (segmentation de la clientèle), le SPF Economie (indicateurs macro-économiques), la KBC (gestion du risque), P&V Group (conformité Solvency II) et Sanoma (gestion de la distribution de magazines), ou plus récemment Atlas Copco (gestion de la maintenance préventive et contrôle de la garantie des compresseurs).

Les effectifs s'établissent à 135 collaborateurs (dont une quinzaine dans des fonctions internationales), la société espérant recruter cette année une trentaine de personnes.

Dans le futur, la filiale continuera à investir dans le customer intelligence (la connaissance fine du client, en s'appuyant notamment sur les réseaux sociaux) et le risk management, avec une vue globale au niveau de l'entreprise. Tout en recherchant de nouveaux partenaires spécialisés dans des segments verticaux.

Ajoutons que le cabinet Gartner vient d'estimer que le marché de la BI a progressé en 2010 de 9,7% à 10,8 milliards $. Une croissance qui devrait se poursuivre jusqu'en 2014, certes sur un rythme moins soutenu. Le cabinet note encore un changement majeur dans la prise de décision en matière de BI, les responsables d'entités business prenant la main sur le département IT.

En savoir plus sur:

Nos partenaires