SAP verse 3,4 milliards de dollars pour acquérir SuccessFactors

05/12/11 à 12:00 - Mise à jour à 12:00

Source: Datanews

Un solide ensemble 'cloud' pour sa gamme HR et HCM: voilà ce que le géant allemand du software SAP a acquis en rachetant l'entreprise californienne SuccessFactors. SAP a mis 40 dollars par action sur la table, soit quelque 3,4 milliards de dollars. SuccessFactors a enregistré cette année un chiffre d'affaires de 332 millions de dollars, un montant qui devrait grimper à 502 millions de dollar d'ici 2013. L'entreprise compte 1.450 collaborateurs et 3.500 clients. Pour SAP, ce rachat revêt une grande importance en vue de renforcer sa position dans le domaine de l'informatique dans le nuage. SuccesFactors dispose en effet d'une excellente solution de 'gestion des talents' dans le nuage.

SAP verse 3,4 milliards de dollars pour acquérir SuccessFactors

Un solide ensemble 'cloud' pour sa gamme HR et HCM: voilà ce que le géant allemand du software SAP a acquis en rachetant l'entreprise californienne SuccessFactors.

SAP a mis 40 dollars par action sur la table, soit quelque 3,4 milliards de dollars. SuccessFactors a enregistré cette année un chiffre d'affaires de 332 millions de dollars, un montant qui devrait grimper à 502 millions de dollar d'ici 2013. L'entreprise compte 1.450 collaborateurs et 3.500 clients.

Pour SAP, ce rachat revêt une grande importance en vue de renforcer sa position dans le domaine de l'informatique dans le nuage. SuccesFactors dispose en effet d'une excellente solution de 'gestion des talents' dans le nuage. C'est à coup sûr en matière de software HCM que SAP ne pouvait pas encore proposer de progiciel 'cloud' à part entière. La gamme de SAP dans ce domaine était jusqu'à présent encore considérée comme assez traditionnelle.

En outre, cette reprise pourra aider SAP à atteindre son objectif de 20 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2015. Lars Dalgaard, fondateur et CEO de SuccesFactors, siègera au sein du conseil d'administration de SAP et dirigera aussi la division 'cloud' séparée de cette dernière.

Le fait qu'Oracle ait récemment repris RightNow Technologies et que Salesforce.com se soit renforcée avec Model Metrics, n'a, selon SAP, pas influencé sa décision de rachat. Les analystes considèrent cependant cet accord comme une réponse claire à la stratégie 'cloud' assez agressive de ces acteurs.

Barco

Un exemple local singulier - et qui sait peut-être bien un incitant à ce rachat - a été la décision prise par le géant belge de l'imagerie Barco de travailler avec SuccessFactors. Barco avait une stratégie de standardisation sur SAP, expliquait récemment encore son CIO Stefaan Kindekens lors d'un événement organisé par la Belgian Broadband Platform

"Mais comme le 'time-to-market' de SAP est si long que cela aurait causé un problème chez nous au niveau des RH, nous avons décidé de rechercher une autre solution", a déclaré Kindekens. Une recherche personnelle avait abouti à la conclusion qu'une solution 'cloud' pure n'était pas idéale, ce qui incita Barco à opter en fin de compte pour une solution hybride: SAP HCM comme backbone, avec SuccessFactors (dans le nuage donc) comme front-end. "Avec à la clé les inévitables avantages d'une meilleure expérience d'utilisation et un time-to-market plus rapide."

L'ironie de l'actualité veut donc que Barco continuera de manière inattendue de standardiser sur SAP...

En savoir plus sur:

Nos partenaires