SAP TechEd 2009: d'Explorer à Pioneer

30/10/09 à 08:00 - Mise à jour à 07:59

Source: Datanews

Le travail d'harmonisation des outils BI de SAP et BO se poursuit. Mais les couches d'intégration intermédiaires ne disparaîtront pas forcément dès demain.

Le travail d'harmonisation des outils BI de SAP et BO se poursuit. Mais les couches d'intégration intermédiaires ne disparaîtront pas forcément dès demain.

L'outil analytique Business Explorer (BEx) de SAP avait déjà hérité de l'interface BO (remplaçant le frontal Excel) mais ne pouvait encore accéder qu'aux données SAP BW. Désormais, il s'ouvrira à d'autres sources: Teradata, dans un premier temps, Microsoft, Essbase, Oracle, DB2... "d'ici la fin 2010." Cette future version (nom de code: Pioneer) permettra d'allier indifféremment requêtes et métadonnées correspondant à des univers BO, à des environnements BEx ou à d'autres sources de données.

L'accord avec Teradata s'inscrit clairement (mais pas exclusivement puisque le futur potentiel 'multi-cube' modifiera la donne) dans la trajectoire appliance qui constitue l'une des approches de SAP. Idem pour l'accord passé avec HP (pour une combinaison avec son offre NeoView) ou avec Cisco (SAP annonce en effet son intention de collaborer avec Cisco en combinant l'Explorer avec le Cisco Unified Computing System). "Mais", précise Hervé Couturier, patron des unités de développement Business Solutions & Technology, "dans un esprit de partenariat et non en mode 'one-stop-shop' comme le fait Oracle. Nous nous limitons à l'application. Le client est libre de ses autres choix- OS, matériel, solutions de virtualisation..."

Timo Elliott, directeur Strategic Marketing chez SAP, ajoute: "à l'avenir, nous proposerons les mêmes solutions d'accélération mais sans SAP BW, afin de proposer des data marts 'in a box' pour de la génération rapide de rapports pour besoins départementaux par exemple."

Le travail d'intégration des produits se poursuit mais est loin d'être parachevé. "BO peut actuellement tourner sur tous les produits d'infrastructure de SAP", se défend Tim Elliott. "En 2010, les prochaines versions assureront des progrès en termes d'intégration réelle. Xcelsius, par exemple, pourra accéder directement aux requêtes BEx via les BICS (BI Consumer Services), sans plus devoir passer par des couches d'intégration intermédiaires. A plus long terme, le tout deviendra plus transparent."

"Combiner deux héritages implique toujours des couches d'intégration, qui subsistent quelques années", reconnaît pour sa part Hervé Couturier. "Mais des progrès ont été réalisés: l'installation des produits est commune, l'interopérabilité entre produits sera totale en 2010, l'administration suivra en 2010-2011. Les dernières aspérités se gommeront progressivement. Tous les outils BI venus de SAP sont désormais en mode maintenance only. Les investissements ne se font plus que sur les outils BI de BusinessObjects. Le développement des requêtes BEx a par exemple été gelé mais elles continueront de pouvoir être exploitées par les produits CrystalReports, Xcelsius, Explorer..."

Nos partenaires