SAP Belux: grand cru 2008... mais

06/02/09 à 16:00 - Mise à jour à 15:59

Source: Datanews

Si SAP Belux se félicite d'avoir "réalisé la meilleure année de son existence dans le Belux", avec des ventes de licences en hausse de 30% (pas uniquement dû au rachat de BusinessObjects), ceci alors que "nous avons toujours connu une croissance à 2 chiffres ces 5 dernières années", la visibilité sur 2009 est nulle ou presque.

Si SAP Belux se félicite d'avoir "réalisé la meilleure année de son existence dans le Belux", avec des ventes de licences en hausse de 30% (pas uniquement dû au rachat de BusinessObjects), ceci alors que "nous avons toujours connu une croissance à 2 chiffres ces 5 dernières années", la visibilité sur 2009 est nulle ou presque.

Pour l'année écoulée, la filiale affiche un large sourire tant au niveau des secteurs visés (surtout le public, qui a augmenté de 50%, mais aussi le bancaire, avec désormais 1.000 clients chez nous, en hausse de 10%) que dans les solutions proposées (essentiellement en enterprise performance management et BI ainsi qu'en GRC ou governance, risk and compliance).

Reste que pour 2009, son directeur général Danny Van Heck se contente d'espérer un chiffre d'affaires et des effectifs stables à 270 personnes - là où le groupe supprimera 3.000 de ses 51.500 emplois à l'échelle mondiale. "Il n'est plus question de parler de technologie, mais de valeur ajoutée et de retour sur investissement", explique-t-il. Et ce, dans 4 domaines: la gestion du cash et des liquidités, l'optimisation des processsus opérationnels (surtout en cas de compression d'effectifs), la gestion des talents et de la productivité (également en cas de réduction de personnel) et la connaissance/fidélisation des clients.

"Notre volonté est de renforcer notre part de marché", ajoute le patron Belux qui précise que 500 nouveaux contrats ont été signés en 2008, avec des références comme AB Inbev, ArcelorMittal, Digipolis Anvers, les P&T à Luxembourg ou la Commission européenne.

Nos partenaires