SanDisk "taille" dans son personnel et dans les salaires de ses managers

19/02/07 à 00:00 - Mise à jour à 18/02/07 à 23:59

Source: Datanews

Le producteur américain de cartes de mémoire flash se sépare de 10 pour cent de son personnel, alors que son CEO sera dorénavant soumis - façon de parler - au régime de l'eau et du pain sec.

Ces deux derniers mois, SanDisk a vu les prix des composants NAND diminuer de moitié. Selon Eli Harari, CEO et 'chairman', ce recul est dû à la demande traditionnellement moindre à cette période d'une année elle-même faible, en combinaison avec une offre pléthorique. "Les prix régressent davantage que nous l'avions pensé. Pour conserver notre part de marché, nous devons nous-mêmes réduire les prix de nos produits de 30 à 40 pour cent." Pour continuer à être rentable, l'entreprise déclare vouloir anticiper et donc diminuer ses dépenses. Et d'indiquer astucieusement que tout cela serait dû aussi à une rationalisation de l'organisation après la récente reprise de msystemsTM en novembre de l'an dernier.Voilà qui explique les coupes sombres effectuées dans le personnel. 10 pour cent des collaborateurs, à savoir quelque 250 personnes, se retrouveront à la rue, début mars. Mais les managers ne seront pas non plus épargnés par les mesures prises. C'est ainsi que le CEO perdra 20 pour cent de son salaire, et que le président et les autres membres du conseil d'administrations verront leurs émoluments régresser de 15 pour cent. En outre, tous les salaires seront gelés, et il n'y aura plus de rachats. SanDisk espère ainsi économiser 35 millions d'euros.

Nos partenaires