Samsung vise une plus grande part sur le marché du PC en recul

05/02/13 à 11:19 - Mise à jour à 11:19

Source: Datanews

D'ici 2015, Samsung entend contrôler un cinquième du marché du PC. Voilà ce qu'a expliqué Stef Sleurs, en charge des notebooks, en marge du Samsung Forum à Monaco. Le géant électronique sud-coréen étoffe dans ce but fortement sa gamme d'ultrabooks et de PC 'tout en un'.

Samsung vise une plus grande part sur le marché du PC en recul

Tout le monde sait aujourd'hui que Samsung a le vent en poupe, et cela se ressent aussi en Europe. Pas moins de 1.000 postes vacants sont encore à pourvoir sur le Vieux Continent (dont une quarantaine en Belgique), et l'entreprise sud-coréenne serait, à l'entendre, prête à investir plus que jamais dans la R&D et dans des activités collectives dans nos contrées.

Lors du Samsung Forum organisé cette semaine à Monaco, il est aussi manifeste que le géant de l'électronique veut être bien plus qu'un simple fabricant de téléviseurs et de smartphones. Il est même attiré par le marché du PC pourtant en perte de vitesse. Ces trois dernières années, la part de marché des notebooks et des laptops de Samsung est en effet passée de trois à six pour cent et d'ici 2015, l'entreprise souhaite contrôler un cinquième du marché mondial du PC.

Pour atteindre son objectif, Samsung présente à Monaco une gamme très étendue d'ultrabooks, d'hybrides et de PC 'all-in-one' avec des appareils dans pratiquement toutes les catégories de prix (en plus des ultrabooks des Series 5 et Series 9 désormais aussi par exemple un gamme intermédiaire Series 7). Pour les ultrabooks, le consommateur aura aussi à chaque fois le choix entre des versions avec ou sans écran tactile.

Les Sud-Coréens lorgnent dorénavant même le marché du desktop avec leur PC 'tout en un' (le PC700 de 23 pouces pour affronter l'iMac ou le Dell XPS One 27) et leur moniteur tactile de 27 pouces. Et pour ce qui est des hybrides Windows 8, Samsung vient de lancer son ATIV Smart PC de 11,6 pouces et son ATIV Smart PC Pro.

Windows 8

"Nous avons eu un peu de retard lors du lancement de nos appareils Windows 8", reconnaît Stef Sleurs, responsable belge des notebooks de Samsung, "mais aujourd'hui, nous sommes complètement opérationnels. Actuellement, 75 pour cent de nos ultrabooks commercialisés tournent sur Windows 8. Sur ce plan, Samsung suit la tendance du marché. La demande d'ultrabooks avec écran tactile est toutefois encore assez modeste."

"Les gens qui achètent actuellement un ultrabook, l'acquièrent pour son design mince et pour ses performances dans l'environnement de travail", ajoute encore Sleurs. "Ils n'ont pas encore vraiment besoin d'une interface tactile. Et s'ils le veulent, ils disposent de la tablette, du smartphone, voir de l'hybride comme alternative."

Une nouveauté pour le marché belge: le premier Chromebook de Samsung, qui sera vendu à moins de 300 euros. Le Chromebook (qui tourne sur l'ultraléger Chrome OS de Google) offre un écran de 11,6 pouces, une mémoire flash de 32 giga-octets extensible et une autonomie de 7 heures.

"Avec notre Chromebook, nous ciblons explicitement l'enseignement", conclut Sleurs. "Il y a déjà de nombreuses applis orientées enseignement disponibles avec support clavier. Et avec un tel prix, l'on devrait toucher un vaste public."

En savoir plus sur:

Nos partenaires