Samsung, suite à de nouveaux téléphones en feu: 'Pas de livraison de Galaxy Note 7 au Benelux aujourd'hui'

10/10/16 à 12:09 - Mise à jour à 12:09

Samsung aurait dû livrer aujourd'hui même son Galaxy Note 7 au Benelux, mais suite à de nouveaux problèmes causés par la combustion d'accus, l'entreprise a postposé ses livraisons à une date encore inconnue. La production du Galaxy Note 7 a été en outre adaptée au niveau mondial pour permettre d'atteindre un 'degré de qualité supérieur' et d'assurer un 'contrôle de sécurité'.

Samsung, suite à de nouveaux téléphones en feu: 'Pas de livraison de Galaxy Note 7 au Benelux aujourd'hui'

Samsung Galaxy Note 7 © .

Voilà ce qu'a fait savoir Samsung Belgique à Datanews.be. Cette décision a été prise, après que plusieurs messages sur des médias aient fait mention du fait que des appareils de substitution s'enflammaient également.

Le Note 7 pas encore en vente en Belgique

Le Note 7 n'a pas encore été commercialisé dans notre pays. Dans un premier temps, il aurait dû être livré le 9 septembre, mais en raison des problèmes d'accu, sa livraison avait été retardée. Il avait alors été décidé que les précommandes seraient livrées aujourd'hui, mais Samsung change donc d'avis à cause de nouveaux problèmes de combustion d'appareils. L'on ne sait pas quand le Note 7 sera mis réellement en vente.

'Cause d'autodestruction'

Comme l'appareil n'est pas encore commercialisé chez nous, les problèmes qu'il connaît, ont moins d'impact, mais au niveau mondial, ils écornent sérieusement l'image de marque de l'entreprise. 'Si les problèmes du Note 7 ne sont pas définitivement résolus, ils pourraient représenter la plus importante cause d'autodestruction d'une marque dans l'histoire de la technologie moderne', affirme un expert en marques à l'agence de presse Reuters.

Plus tôt ce mois-ci, Samsung avait rappelé 2,5 millions d'appareils dans le monde entier, après que plusieurs d'entre eux soient partis en fumée durant leur recharge. Les propriétaires lésés avaient pu remplacer leur appareil par un nouvel exemplaire, mais entre-temps, un certain nombre de ces smartphones de substitution ont connu les mêmes problèmes tant aux Etats-Unis qu'à Taïwan.

Aucune déclaration

Samsung semble avoir passé sous silence ces incidents. Un habitant du Kentucky avait pourtant signalé que son appareil avait pris feu. Il avait été réveillé à quatre heures du matin par de la fumée qui avait envahi sa chambre suite à la combustion de son téléphone. Il dut ensuite se rendre à l'hôpital en raison de la fumée inhalée. 'Il s'agissait pourtant d'un appareil de remplacement, dont on pouvait penser qu'il était sûr', a-t-il déclaré à la station de radio WKYT. 'Il n'était pas branché, mais je l'avais simplement déposé à proximité.' Précédemment, Samsung avait toutefois annoncé que le Galaxy Note 7 ne pouvait s'enflammer que pendant qu'il était rechargé.

Samsung a voulu reprendre l'appareil, mais l'Américain refusa. Il reçut ensuite un SMS qui ne semblait pas lui être destiné, puisqu'il contenait cette phrase: 'Nous pouvons tenter de le freiner ou simplement le laisser faire ce qu'il menace de faire, et voir s'il ira jusque là.'

Samsung savait donc depuis quasiment une semaine que les appareils de substitution pouvaient aussi s'enflammer. Jeudi dernier, un autre appareil Note 7 se consuma à bord d'un avion. Et vendredi, il y en eut encore un autre appartenant à une ado de 13 ans.

'AT&T envisage de ne plus vendre le Note 7'

Le fournisseur AT&T envisage de stopper entièrement la vente du Galaxy Note 7. Voilà du moins ce que l'agence de presse Bloomberg annonce sur base d'une source au sein de l'entreprise. AT&T possède 130 millions de clients et est ainsi l'un des principaux fournisseurs d'appareils mobiles aux Etats-Unis. Il est en outre l'un des plus importants clients de Samsung.

Aux Etats-Unis toujours, T-Mobile a annoncé ce dimanche ne plus vouloir proposer de modèles de remplacement. En lieu et place, les clients peuvent échanger leur Galaxy Note 7 contre un tout autre smartphone.

(ANP)

En savoir plus sur:

Nos partenaires