Samsung ressent la concurrence chinoise

31/07/14 à 11:31 - Mise à jour à 11:31

Source: Datanews

Au cours du trimestre écoulé, le leader du marché Samsung a pour la première fois depuis longtemps vendu moins de smartphones. En l'occurrence, ce n'est pas Apple, mais des fabricants chinois qui lui 'chipent' des parts de marché.

Samsung ressent la concurrence chinoise

© Getty Images/iStockphoto

Même si le marché global des smartphones a au deuxième trimestre de nouveau progressé de 23,1 pour cent en comparaison avec le trimestre correspondant en 2013, Samsung a enregistré un recul de 3,9 pour cent de ses ventes. Il convient cependant d'ajouter aussitôt qu'avec 74,3 millions de smartphones expédiés vers les points de vente, l'entreprise sud-coréenne a encore et toujours écoulé plus du double que le numéro 2 au classement. Apple a en effet vendu 35,1 millions de smartphones, en hausse par rapport au trimestre correspondant de l'année dernière (31,2 millions).

Exprimé en parts de marché et selon les chiffres d'IDC, Samsung reste encore et toujours le numéro un du marché des smartphones avec 25,2 pour cent (32,3 pour cent au T2/2013). Malgré de meilleures ventes, Apple voit aussi sa part de marché diminuer, mais dans une moindre mesure toutefois. Apple possède à présent 11,9 pour cent du marché contre 13% l'an dernier au même trimestre.

Concurrence chinoise

Samsung ne cède donc pas vraiment de parts de marché à Apple. Ce sont les fabricants chinois - surtout Huawei - qui enregistrent la croissance le plus forte de leur chiffre d'affaires. Huawei grimpe ainsi à la troisième place avec 6,9 pour cent de part de marché contre 4,3 pour cent, il y a un an. Mais Lenovo se distingue également avec ses 5,4 pour cent de part du marché. LG complète le top 5 avec 4,9 pour cent.

Pour les vendeurs de smartphones, le deuxième trimestre constitue traditionnellement une période plus faible, mais IDC évoque cependant cette fois un trimestre record. La raison en est que dans le segment bas de gamme, les ventes ont été bonnes de la part de nombreux fabricants plus modestes, surtout chinois. "Actuellement, il y a plus d'une douzaine de fabricants ayant le potentiel pour gagner le top 5 au prochain trimestre", déclare Ryan Reith, analyste chez IDC. La plupart de ces fabricants opèrent à présent encore sur leur marché national, mais ils prennent de plus en plus conscience qu'ils peuvent saisir l'opportunité de s'internationaliser.

"Le traditionnel 'feature phone' est enterré plus rapidement que prévu, et les fabricants chinois sont prêts à conquérir de nouveaux marchés", ajoute encore Melissa Chau, senior research manager d'IDC.

En savoir plus sur:

Nos partenaires